FERMETURE DÉFINITIVE DU FORUM À COMPTER DU 25/07.

Partagez|

si amère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: si amère. Lun 6 Avr - 17:59



zyzanna mearryson
some people die at 25 and aren't buried until 75.

✝️ NOM : les mearryson, les maudits de l'église, attachés à celle-ci par la grâce de dieu. fille de pasteur, tourmentée, malheureuse, un vilain petit canard dans une famille blanche. alors aujourd'hui, c'est plus que mear, une nouvelle identité pour une nouvelle vie.  ✝️ PRÉNOM : zyzanna, une ressemblance trop frappante avec la zizanie. pas un titre faux, mais encore une tâche noire sur un passé qu'elle tente de mettre de côté. zya est maintenant tout ce qu'elle connait, ce à quoi elle répond. ✝️ AGE :  pendant vingt-quatre ans, elle s'est perdue dans des chemins inconnus, elle s'est façonnée un visage de pierre, une couverture de mensonges. et puis son présent quart de siècle lui offre une terre ravagée, ensanglantée, mais un vent de renouveau, un pincement coupable dans son coeur alors qu'elle avale sans vergogne les levers de soleil couleur hémoglobine.   ✝️ LOCALISATION : un pas à la fois, dans les sombres bois. c'est là qu'elle chasse, c'est là qu'elle se perd, qu'elle se trouve. parmi les morts, parmi les vivants, écoutant le silence brisé par les branches cassées. un univers perdu, un refuge pour la fille trouvée.   ✝️ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : un froid quatre février a accueillit la rousse dans ce monde pourri, dans une petite ville de l'alabama. là où tout le monde se connait, là où rien ne se perd, rien ne se crée, rien ne se transforme.  ✝️ NATIONALITÉ ET ORIGINES : américaine pourvue d'un accent prononcé, son sang chaud explique son caractère enflammé. génération après génération, dans une ville trop oubliée pour que l'on découvre du sang différent.   ✝️ ORIENTATION SEXUELLE : un amour franc, un amour vrai, n'est-ce pas tout ce qui compte? zya, difficile amoureuse, difficile démonstratrice, se laisse le choix dans la population féminine et masculine, tant qu'on arrive à lui voler son coeur. tâche presque impossible.  ✝️ STATUT FAMILIAL : ces mearryson, une grande et aimante famille. ils sont si loin et si proches à la fois, mais c'est impossible pour zya de savoir ce qu'ils vivent. ou qu'ils ne vivent plus. elle préfère mettre son passé derrière elle, s'oublier dans cette nouvelle rousseur sauvage. sa nouvelle famille, c'est son groupe. et son coeur, ce palpitant qui venait tout juste d'apprendre à battre, elle l'a perdu dans l'épidémie. elle se force donc à ne pas oublier, en transférant, sans savoir comme proprement réagir face à ce vide si long à combler.   ✝️ PROFESSION AVANT L'EPIDEMIE : la fille de pasteur, elle s'est fait un nom très rapidement. elle a fait l'école de police, elle a terminé maître-chien. malgré son jeune âge, elle s'est tranquillement fait un nom, menant une équipe béton avec son beau canin, un berger allemand répondant au nom de océan.    ✝️ OCCUPATION ACTUELLE : aidée par son fidèle compagnon, zya éclaire le chemin des taste of blood. à deux, ils cherchent et trouvent, fouillent et capturent. une aventure infinie, des découvertes et des trésors. ils ont certainement un avantage de taille, un flair monstre. ✝️ CRÉDITS : imgarcade (banner) - shee-it (ava) - angel dust (gif) - lydiasmellark (banner 2). ✝️ GROUPE : elle se perd dans les bras brisés des taste of blood, un sourire écarlate aux lèvres.


who are you really?
zya, c'est cette gamine qui rêve de liberté, cette gamine prisonnière de son propre corps. fille de pasteur, titre détesté, déchiré à chaque fois qu'elle fait une connerie. elle se rebelle, la belle, en silence, juste pour s'échapper un instant de son destin morose. elle fane, la fleur, elle se meurt derrière son sourire trop étincelant, elle ment derrière son visage d'enfant parfaite. elle ne veut rien de tout ça, elle ne veut rien de trop propre. elle a besoin d'excitation, la gamine, de quelques gouttes d'aventure. à l'intérieur, une coquille vide, à force de faire semblant, elle a oubliée. pendant si longtemps, elle  a mis de côté ses sentiments, ses rêves, elle s'en donne juste assez pour ne pas crever. son métier, sa bouée de sauvetage, son chien, toute sa vie. mais elle est handicapée, elle le sait, elle le sent. il lui manque quelque chose, une part d'elle-même, l'amour qu'elle a perdue en enfilant un masque fermé, dénué d'ouvertures pour laisser respirer sa vie, son âme. zya, cette jeune femme troublée, brisée, noyée sous une frustration jamais exprimée. une parfaite imitation de bonheur, juste assez de sourires, juste assez de comédie. puis, comme le reste du monde, zya a goûté à l'épidémie. loin de chez elle, même loin de son fiancé, avec qui elle a voyagé, elle a vu le monde brûler, elle a vu sa vie se terminer. et elle s'est sentie  libérée, enfin. libre, d'un nouveau destin, d'une aventure sans fin. n'est-elle pas cruelle, de penser ainsi face à un nombre incalculable de morts? zya, c'est cette gamine un peu bizarre, cette actrice aux illusions infinies. une poupée brisée, mais qu'on garde quand même parce qu'elle nous appartient depuis si longtemps. la gamine, elle vit l'épidémie un peu trop bien. c'est encore elle, qui sourit à n'en plus finir. c'est elle qui n'hésite pas à danser, qui n'hésite pas non plus à crier. c'est elle, qui veut tout apprendre, tout perfectionner. c'est elle, qui quand elle en a marre, elle disparaît quelques jours avec son chien. c'est elle, mais en mieux. parce qu'elle ne fait plus vraiment semblant, ou c'est un genre différent. zya, elle est peut-être un peu folle, mais elle le cache bien. en apparences, c'est une grande princesse, aux ressources surprenantes. mais cette coquille vide, comment est-ce qu'elle fonctionne, vraiment? peut-être qu'au fond, même zya l'ignore.  
into the wild
+ fille de pasteur est ce titre qu'elle a toujours détestée. vivre dans ce nouveau monde, c'est aussi laisser une partie d'elle derrière. elle ne s'ouvre pas vraiment sur le avant, elle s'invente mystérieuse.
+ zya, c'est la preuve qu'il ne faut pas se fier aux apparences. cette poupée rousse parfaite au sourire ravageur n'est qu'une image brisée. un portrait de l'ancienne société, alors qu'elle se sent plus à sa place que jamais, dans la nature, avec ce vent libre.
+ zya, elle a surpris tout le monde en devenant policière, puis en s'envolant pour devenir maître-chien. c'est comme ça qu'elle s'est retrouvée ici, avec son fiancé, pour le boulot et pour quelques jours de vacances. des vacances perpétuelles, et un cœur à vif.
+ zya, elle se sent bien, ici. tout ce qu'elle veut, c'est de se surpasser continuellement, de devenir meilleure pour garder une place de prédilection dans le groupe. elle s'entraîne comme et quand elle peut, elle aime apprendre des autres, ou instruire quelques fois aussi. la gamine, elle sait quand même se débrouiller, avec sa formation de policière.
+ belle ballerine noire, elle ne se gêne pas à s'amuser, danser ou chantonner quand l'envie lui prend. une pilule de lumière dans un monde désert, ça ne fait qu'amener les gens dans un doux état analgésique.
+ zya, elle se prend souvent les pieds dans ses sentiments. elle ne les comprend pas tout le  temps et agit tout de même, apportant parfois des échanges intéressants. elle ne s'arrête pas à la gêne, à ce qui devrait être acceptable ou non. encore moins aujourd'hui, alors que le monde s'est lui-même envoyé à l'abattoir.
+ zya, elle ne va nulle part sans son chien. c'est son âme-sœur d'amitié, son meilleur ami. océan, c'est son vent de fraîcheur, c'est son âme. le perdre est une possibilité impossible, le perdre, serait entendre son cœur craquer pour la première fois.
+ zya, elle se la joue lara croft avec ses deux flingues. parce que zya aime jouer, aime danser, elle a su bien se vêtir à la fin de tout. la flic, elle a su tirer profit de l'arme qu'elle possédait avant, mais l'autre, elle l'a choisit dans un commissariat abandonné. au cas où, elle s'arme toujours de deux couteaux, un dans une botte, l'autre à la ceinture.
+ zya, elle aime ses explorations en solitaire. là, c'est le monde contre elle, elle et océan. quand elle se perd et s'oublie, qu'elle n'est plus rien ni personne. juste une quelconque forme de vie dans un monde brisé. il s'est brisé, et elle a vécut.
+ l'éclaireuse, elle se gêne pas pour ramasser ce qui lui tente. parfois, c'est une petite bouteille de fort, parfois, quelques pincées de maquillage. elle aime bien se regarder à travers du verre cassé, pour peindre une dernière fois son visage en poupée.
+ glisse lui une clope menthol entre les lèvres, réchauffe-là près de bûches brûlantes. comme elle crèverait pour manger une dernière pizza pochette, comme elle se réjouit de la perte de la télé. elle était beaucoup trop accro à toutes ses séries télévisées. rigole, déconne avec elle, montre lui qu'elle est toujours une fille, malgré l'attitude redneck que tout le monde se colle autour du cou. lui flanque jamais la peur de sa vie, elle ne fera pas un son, sauf son cœur en explosant de frayeur. offre lui une barre de savon, et tu seras l'homme ou la femme de sa vie.
+ zya, zyzanna, océan. tout le monde, et personne. qui sera-t-elle demain? un jour à la fois, une personnalité empruntée, car chaque instant peut vous modeler à nouveau. elle est comblée aujourd'hui, mais tout est voué à changer. et alors, qui sera-t-elle?  


✝️ pseudo/prénom : fille, c'est bien, c'est bon. ✝️ âge : presque aussi vieille que les ents, presque détentrice d'un quart de siècle. ✝️ pays : la froide canadienne, qui se réchauffe tranquillement, et enfin.    ✝️ fréquence des visites : 4/7, dépendant de mes semaines de cinglé. ✝️ comment avez-vous trouvé le forum ? une route perdue, lors d'une course effrénée pour me sauver des corps putréfiés. ✝️ vos impressions sur celui-ci ? il est plus beau que l'amour.

FEAT HOLLAND RODEN


Code:
<font class="avatarpris">HOLLAND RODEN</font> ✝️ zya mear


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: si amère. Lun 6 Avr - 17:59




saigne




Elle marche, les mains sanglantes. Elle marche, la bouche sanglante. Elle marche, les yeux sanglants, l'âme saignée à blanc, le cœur à vif. Elle déteste cette faiblesse, cette rage, ce mal de vivre. Elle se souvient, du premier coup d’œil, de la panique, l'incompréhension. Elle marche, elle saigne, eux saignent toujours sur elle. Les morts, la fin d'autres vivants. Océan pleure à côté d'elle mais la belle n'arrive pas à y porter attention. Elle se noie tranquillement dans la mer perdue de ses émotions, un robot poussant un pied devant l'autre, impassible malgré la tempête intérieure. Perdue, alors qu'elle croyait s'être trouvée. Brisée, alors qu'elle croyait être si forte, maintenant. La flamboyante, elle a accueillit l'épidémie comme un cadeau, elle a sourit trop vite, elle s'est trouvée trop vite. Elle se souvient des engueulades, avec lui. Elle se souvient comme il ne la regardait plus comme avant. Encore ce matin, une autre prise de gueule, une de trop. La mort a coulée de partout, tout le campement s'est mis à hurler alors qu'il fut déchiré. Elle entend encore, elle frissonne encore. Son bonheur brisé, déchiqueté, parce qu'elle a aimé l'apocalypse trop vite. Océan se fait entendre à nouveau, mais cette fois-ci, il saute devant, il fait le beau. Il sait qu'elle a mal, qu'elle ne comprend rien. Il sait, bizarrement, et elle sourit. Ce lent changement dans sa physionomie, par contre, fut assez pour l'arrêter complètement. Sourire, déjà, encore? Lentement, elle ferme les yeux. Tranquillement, elle expire. Et quand elle ouvre ses prunelles à nouveau, elle n'est plus Zyzanna, plus vraiment.




Elle rigole un peu, alors qu'elle suit la remontée d'Océan dans le ruisseau pur. Elle saute d'une roche à une autre, son sac à dos rebondissant sur ses épaules endolories. Mais elle s'en fout, d'avoir un peu mal, parce qu'elle est libre. Elle voit Océan qui sombre un instant, la panique dans son regard alors qu'il sent son poil se mouiller. Zya, elle rit encore, seule parcelle de joie dans une forêt mortellement silencieuse. Quelques minutes meurent ainsi, puis, une branche craque un peu plus haut. Océan a déjà le poil qui s'hérisse sur son dos, alors qu'il dévoile tranquillement ses crocs. Couché mon chien, celui-là c'est le mien, intervient Zya en posant une main sur la tête de l'animal qui se calme tranquillement. Elle sort du ruisseau, le visage concentré, avant de brusquement tourner son attention vers Océan à nouveau. Parce que ça t'importe de le savoir, ma phrase rimait, lance-t-elle avant de rire un peu, devant le regard interrogateur du berger allemand. Sortant ensuite un poignard de sa ceinture, elle glisse vers la mort. Ils se jaugent du regard, l'un plus intelligent que l'autre, naturellement, alors que le putréfié s'avance. Il a faim, il veut sa chaire. Elle le laisse se languir, elle attend, elle fait la conne. Parce qu'elle ne regarde pas derrière, parce qu'elle sent la vieille écorce s'accrocher contre ses vêtements trop tard, Hannibal attaque. La rousse ne sait pas trop ce qui se passe ensuite. Elle tourne la tête à droite, elle entend les dents pourries cogner les unes contre les autres, tout près de sa gorge, trop près. Elle retient de ses mains, mais pas assez le poignard, il glisse vers une chute assurée. Quand il tombe, elle glisse un pied sur le sol brusquement pour balancer le rôdeur par terre. Là, un mouvement brusque vers l'arrière pour attraper son arme, et un autre vers l'avant pour un coup solide entre les deux yeux. Océan s'échappe une fois, et Zya le fusille du regard. Elle sait, elle s'est plantée. L'oubli de la scène autour d'elle, l'oubli d'une prudence à tout moment. Elle a encore de la pratique à faire, la rousse lionne. Son job de maître-chien lui a fait mettre ses entraînements de côté. Déterminée à se reprendre, elle se relève tout en tirant sur le manche, apportant avec lui quelques éclaboussures de sang. Ici, on ne peut se permettre de s'en remettre à la chance. Seul le fruit de durs labeurs amène une survie intéressante. Et elle sait exactement où aller. Direction campement rudimentaire, sa maison.




Une couche de noir qui assombrit sa vision, ses yeux qui se ferment sous le poids de la fatigue. Elle concentre à nouveau son attention sur les flammes dansantes, secouant sa lourde crinière en balançant sa tête de gauche à droite. Et pourtant, Morphée ne laisse aucun de ses enfants lui échapper. Quand à nouveau les paupières de la belle furent trop lourdes, elle ouvrit les yeux sur une scène surprenante. C’est une vision d’autrefois, elle qui porte sa robe écarlate, un collier de perles blanches autour du cou. Ses cheveux joliment remontés, ses lèvres rouges, ses joues roses. Viens, c’est l’heure, qu’on lui glisse délicieusement à l’oreille. C’est lui. Son lui. Avant qu’elle ne puisse glisser un mot, il commence à la tirer derrière lui, il rigole, il danse. Un peu comme elle, dans la forêt morte. Pendant une seconde trop rapide la scène se démonte, la laissant observer d’un air ahuri le bois familier. Quand une marre de rôdeurs l’assaillit soudainement, elle échappe un cri étranglé tout en protégeant son visage de ses bras sales. C’est la musique de bal qui attire ensuite son attention, la laissant se dévoiler tranquillement. Autour de la rousse on peut reconnaître sa famille et leur amusement face à sa peur infondée. Elle est encore tombée dans le punch, la petite sœur, annonce l’aîné, avant de se perdre dans un rire contagieux. Les larmes aux yeux, la princesse regarde, elle avale comme elle peut les visages heureux. Car ce n’est qu’un rêve, n’est-ce pas? Une folle blague de son inconscient, lui montrer ce qu’elle tente tant de jeter aux oubliettes. Son ancienne vie ne lui manque pas, les soirées trop propres, la fausse rousse, déstabilisée dans un monde qui n’est pas le sien. Toutefois elle se brise, maintenant, elle se souvient et meurt un petit peu à l’intérieur. Comme sa famille lui manque, comme elle aimerait savoir s’ils sont toujours vivants. Alors, elle continue de nier, elle bouffe encore et encore leurs expressions, une toute dernière fois. Une belle image, un beau souvenir, un rêve futile mais suffisant. Puis un clignement d’yeux, et elle fixe à nouveau le feu crépitant.



 


give me brains.
   

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: si amère. Lun 6 Avr - 18:01

Bienvenue "fille" ! Quel excellent choix d'avatar ! Trop de sexitude en Holland ! Je valide ! Bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: si amère. Lun 6 Avr - 18:09

oh, steven.
merci pour ta validation, je suis contente d'avoir fait un bon choix. j'étais pas trop certaine de vouloir prendre une visage plutôt connu, mais bref, je raconte ma vie et on s'en fout.
au passage, ton avatar est top.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sullivan Caldwell
a walk among the graves + shades of cool
MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 05/04/2015
CRÉDITS : avatar : marionette ; gifs : fuckyeahannibal.tumblr
DISPONIBILITÉ RP : lenke (absente)
LOCALISATION : changeante.

MessageSujet: Re: si amère. Lun 6 Avr - 18:12

HOLLAND la bombasse. Ce prénom est plus qu'original, j'aime beaucoup ! Hâte de voir ce que tu vas en faire.
Bienvenue sur le forum !

_________________
As days go by, the night's on fire.
No matter how many deaths that I die I will never forget. ✻ “Tell me would you kill to save a life ? Tell me would you kill to prove you're right ? Crash, crash, burn, let it all burn, this hurricane's chasing us all underground.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: si amère. Lun 6 Avr - 18:15

hugh. ça va, la population un peu trop belle, par ici. je suis aussi ravie que le prénom plaise, j'ai beaucoup hésité de ce côté-là aussi. :mdr2:
merci pour l'accueil, charmant jeune homme, et j'espère qu'elle ne décevra pas, la belle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: si amère. Lun 6 Avr - 18:25

TE VOILA !
Bienvenue dans la famille, canon roux !
J'te souhaite bonne chance pour la suite de ta fiche. Hâte de pouvoir RP avec toi. Parce que ouais, il nous faudra ce lien !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: si amère. Lun 6 Avr - 18:34

hééééé.
oui oui, me voilà certain, je pouvais pas résister longtemps. merci, merci mille fois. ouais, ce lien, très bientôt, on se harcèle pour s'en trouver un top.
au passage, t'es beaucoup trop belle, j'suis finalement contente de pas être dans la même famille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: si amère. Lun 6 Avr - 18:59

La jolie rousse
Je te souhaite la bienvenue et du courage pour la rédaction de ta fiche !
Si tu as des questions, Roos comme moi on est là pour y répondre
Je te réserve Holland pour cinq jours
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: si amère. Lun 6 Avr - 19:01

Holland, joli choix!
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: si amère. Lun 6 Avr - 19:20

Bienvenue sur le forum.
Excellent choix d'avatar pour un personnage fort intéressant. J'ai hâte de lire ta fiche.

Si tu as des questions, n'hésite pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: si amère. Lun 6 Avr - 19:47

desmond, oh, toi. merci pour le passage et la réservation, mon coeur s'en retrouve comblé.

blake, comme t'es jolie. merci beaucoup à toi.

roos, oh, merci beaucoup, c'est très gentil. promis, je ne vais pas hésiter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: si amère. Lun 6 Avr - 22:59


JE VEUX TOUTES LES MAINS EN L'AIR. Que personne ne se tripote. Cette divine colombe est la mienne.
BIENVENUEEE, ma belle et délicate. Je ne te remercierai jamais assez pour ce que tu vas me permettre de construire.
Je te le redis, t'es une pilule de perfection.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lenke Dezso
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 557
INSCRIPTION : 05/04/2015
CRÉDITS : babine
DISPONIBILITÉ RP : (0/2) desmond + anka + balty + sully + andy.
LOCALISATION : la prison avec les fous. avec la reine au regard de feu, aux mains fragiles. au visage parfait. son obsession. son fantasme. son bras droit.

MessageSujet: Re: si amère. Mar 7 Avr - 1:42

Bienvenue ici

_________________

we were born to die
Don't make me sad, don't make me cry sometimes love is not enough and the road gets tough i don't know why. Keep making me laugh, let's go get high The road is long, we carry on. Try to have fun in the meantime ©️ all right awat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: si amère. Mar 7 Avr - 8:47

Holland !! Qu'est-ce qu'elle est orgasmique cette rouquine

Bienvenue sur le forum & bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: si amère. Mar 7 Avr - 20:45

dries, un parfait message dans ma boîte mp, un parfait message ici. god, tu vas m'donner des papillons toi. merci à toi, d'avoir proposé le lien qui a tout déclenché.
alors je vais m'arranger de me couper en millions de pilules, pour que tu n'en manques jamais.

lenke, merci, monsieur le beau cannibale.

kittie, oh, et toi, avec la trop belle nina. complètement cinglée, en plus, c'est le bien. merci beaucoup à toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: si amère. Mer 8 Avr - 19:27


bienvenue en enfer

ça va croquer du zombie

Que dire devant une si belle fiche ? C'est merveilleusement bien écrit. C'est beau, c'est fluide, c'est saccadé, rythmé, avec de belles phrases et de jolis mots. J'ai beaucoup aimé te lire, tout comme j'ai beaucoup aimé l'histoire de ton personnage. Zya est extra, elle m'a l'air drôle et torturée à la fois, avec un brin de folie. J'ai hâte de te lire et j'espère que tu te plairas parmi les morts et les fous.

Il est temps pour toi maintenant de laisser ta trace sur le forum. Voici quelques liens qui te seront bien utiles :
✝️ CRÉER UN SCÉNARIO
✝️ CRÉER TA FICHE DE LIEN
✝️ CRÉER TA FICHE DE RP
✝️ FLOODER

N'oublie pas également d'aller vérifier que ton avatar a été ajouté au bottin, mais aussi que ton rang a été ajouté à l'annexe des groupes de survivants. Sur ce, bon courage pour ta survie.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: si amère. Mer 8 Avr - 21:20

oh, toi, tu sais comment parler aux femmes.
sans déconner, merci pour ton commentaire, ça fait excessivement plaisir.
je cours, je vole, je tue à gauche et à droite pour m'occuper de tout ça.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: si amère.

Revenir en haut Aller en bas

si amère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vérité amère
» Crêpes à la farine de chataigne
» gâteau amer je comprends pas pourquoi!
» Matelly : amère défaite ?
» que faire avec des prunes amères et acides?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✝ A WALK AMONG THE GRAVES  :: PRESENTATIONS-