FERMETURE DÉFINITIVE DU FORUM À COMPTER DU 25/07.

Partagez|

NONE OF US ARE SAINTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Balthazar Miracle
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 23
INSCRIPTION : 07/04/2015
CRÉDITS : (C) PATHOS, SWAN, ARCADIE, SHIYA
DISPONIBILITÉ RP : QUAND TU VEUX, OÙ TU VEUX.
LOCALISATION : PARADIS DES DROGUÉS SANGUINAIRES.

MessageSujet: NONE OF US ARE SAINTS Mar 9 Juin - 19:03


balthazar miracle
Nom : Miracle, ironie du sort, sourire cynique sur ses lèvres, les Miracle sont tout sauf de merveilleux enfants de dieu, surtout pas lui. Prénom : Balthazar, roi mage à la longue barbe, porteur de sagesse. Balthazar, fou furieux de son état. Balthazar qui subit les moqueries de feu ses petits camarades Maman ne l’aimait pas assez pour lui donner un prénom potable. Âge : Tout juste deux décennies sur cette terre désolée, peuplée d’imbéciles. Vingt ans de trop, dira-t-il. date et lieu de naissance : Le monstre nait dans un lit d’hôpital, où s’affairent les médecins, où souffrait sa mère. Si seulement ils savaient, on l’aurait laissé s’étrangler avec son cordon ombilical. vos origines : Amerloque. Décadence de l’occident. Grand rois de l’ignorance. Croisé bouffeur de grenouille. Bâtard moderne. Ancien métier : Indésirable chronique de la société, lycéen en somme. Interné chez les hommes en blanc pour folie monstrueuse, parce qu’il a massacré ses camarades au fusil de chasse. Métier actuel : Mercenaire, parfait pour le sale petit monstre sanguinaire. Orientation sexuelle : Balthazar, il n’a que de la haine pour les autres. Il n’a que ses dents pour mordre leur chair, seulement ses ongles pour leur lacérer la peau et ses doigts qui s’agrippent à leurs cheveux. Mais Balthazar est humain, il a ses besoins. Alors, il leur crache à la gueule, blonde ou brune, homme ou femme, la haine est aveuglante. Statut matrimonial : Monstre affamé de chair. Bourreau des cœurs, instigateur de peur. Éclats de yeux verts sur ses victimes. Toujours prêts à abuser du moindre privilège qu’on peut lui donner. Localisation : Ancienne prison insalubre. Paradis des drogués sanguinaires. Caractère : Dégourdi, Indépendant, Malin, Prudent, Observateur, Rigoureux, Égoïste, Haineux, Malveillant, Maniaque, Manipulateur, Obsessif groupe : Red Right Hand.
about you
le cerveau mal foutu, l’erreur de la nature. la folie avérée. trouble de personnalité antisociale. le dédain envers les autres, les yeux révulsés par la haine. les crocs toujours à découverts, les griffes qui sortent au moindre faux pas. l’absence de culpabilité, les remords impossibles un certain charme, propre aux psychopathes. une faculté de plaire, le mensonge facile, le masque angélique au sourire contagieux handicapé social. l’impossibilité de maintenir des relations durables. la vie en communauté détestable l’obsession facile, la persévérance ahurissante pour atteindre un objectif ou une personne le visage connu, ses traits familiers pour être trop passé dans les histoires glauques de la télé maniaque avéré. toutes ses maigres affaires ordonnées. il ne rate jamais une occasion pour pouvoir se laver. il a conservé une brosse à dents, ainsi que des tubes de dentifrice qu’il utilise avec grande minutie, tous les soirs le rituel quasiment religieux il a l’œil pour les détails qui tuent. les petits gestes secrets qu’on aimerait cacher. les informations qui s’enregistrent au cas où elles pourraient resservir avant de quitter l’hôpital psychiatrique, il a eu la présence d’esprit d’enfoncer quelques vitres et placards pour récupérer un assortiment de médicaments en tout genre, dont il ne connaît pas l’utilisation pour la moitié. ça le rassure quelque part, la possibilité de partir dans une léthargie médicamenteuse il aime répéter qu’il n’aime pas s’encombrer de choses inutiles, que les objets ne méritent aucun attachement sentimental. il ne se gêne pas pour se moquer de tous ces imbéciles avec leur grigri étrange qui n’a plus rien à faire dans un monde apocalyptique. pourtant, au fond de son sac, dans une poche qu’il n’ouvre jamais, repose son bracelet d’hôpital, un code barre, son nom, sa date de naissance, tout ce qu’est devenu sa pauvre existence.
behind the screen
ton pseudo : AMIANTE. âge : Dix-neuf ans. pays : l’héxagone. fréquence de connexion : parasite accompli. comment t'es arrivé ici ? : harcèlement sexuel. un commentaire ? : vous êtes vilains.
© all right awatg

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Balthazar Miracle
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 23
INSCRIPTION : 07/04/2015
CRÉDITS : (C) PATHOS, SWAN, ARCADIE, SHIYA
DISPONIBILITÉ RP : QUAND TU VEUX, OÙ TU VEUX.
LOCALISATION : PARADIS DES DROGUÉS SANGUINAIRES.

MessageSujet: Re: NONE OF US ARE SAINTS Mar 9 Juin - 19:03


I fucking hate every last one of you
THE DAY YOU DIE
IS THE DAY I SMILE
Coup de feu, ça vrille les oreille de l’enfant. L’animal tombe, mort sur le coup. Bouche bée, surprise dans ses yeux, les petites mains tremblent, mais un sourire se dessine alors qu’il court vers le cadavre de la bête. Le père le rejoint bien vite, les lèvres tout aussi étirées, sa main ébouriffe les cheveux du gamin. C’est la première fois qu’il l’emmenait chasser, l’enfant voulait venir, mais sa femme refusait. Ça ne se fait pas de lui montrer ça, à son âge. Imagine l’impact que ça peut avoir. Il est trop jeune pour tes barbaries. Plus tard, il se dira, qu’il aurait mieux fait de l’écouter. Pour l’instant, il ne se doute de rien, il apprend les ficelles de sa passion à l’enfant fasciné. Chercher, viser, tuer, dépecer, manger. Cycle de la vie. À treize ans, son premier coup de fusil, c’est un naturel, il atteint sa cible, même si elle ne s’abat qu’au deuxième coup. L’année d’après, pour son anniversaire, le père lui offre le sien, son flingue, son fusil, son amour, sa folie. Dans son coin, la mère hausse un sourcil, secoue la tête, désapprobation silencieuse, avale ses médicaments, filtre l’eau qu’elle boit avec, cuit un peu trop sa viande, paranoïa légère. Balthazar est aux cieux, toutes les semaines, il s’entraine, comme un musicien qui joue les mêmes morceaux en boucle pour les apprendre. Dès qu’il le peut, il s’enfuit dans la forêt non loin de chez eux, ramène les bêtes pour le dîner. Parfois, c’est le centre de tir, des cibles flottantes, un casque sur les oreilles, isolé du monde, heureux, enfin. Le reste du temps, y’a toujours les écrans, pleins de jeux vidéos violents, des cadavres, des morts, du sang, partout, tout le temps. Artiste macabre, magicien glauque. Balthazar, il est un peu étrange, il a quelque chose de repoussant, une manière de regarder les autres dérangeante, comme une obscurité dans son regard. Des colères folles qui dansent dans ses yeux bleus, le cabot cinglé qui mord dès quand tend la main vers lui. Des mensonges pleins la bouches, toujours fourré là où il ne le faut pas, vandale, petit criminel à ses heures. Haine viscérale de l’autre, solitaire infernal. Certains s’inquiètent, des sourcils se lèvent. Alors, Balthazar se drape d’hypocrisie soudaine, s’arme d’un sourire, prétend que tout va bien. La plus grande ruse du Diable c’est de faire croire aux gens qu’il n’existe pas.

THEY SPRAYED THE
DOORS WITH GUNFIRE
Le grand jour est enfin arrivé, sourire mauvais qui se glisse sur ses lèvres, tandis que le réveil le cueille au petit jour. Ses yeux qui s’ouvrent sur les siens, leur regard complice. Atticus, sa petite poupée de porcelaine. L’écrin nacrée dans l’océan sombre. Leurs jambes encore entremêlées d’hier soir. Leur dernière nuit fêtée dignement. Sa peau brûlante contre son corps, les lèvres qui se cherchent, l’abandon des bonnes manières. Les vêtements dont ils se recouvrent, le noir qui fait ressortir leur teint pâle, la faucheuse déguisée dans des traits adolescents. Il y a les fusils sur les épaules, les cartouches de recharge pleins les poches, l’éclat sanguinaire dans leur pupille. Ils débarquent directement par la porte du gymnase. Il y a toujours les premières secondes de suspend, la surprise dans les yeux qui s’arrondissent, le choc qui s’enregistre jusque dans les tréfonds de leurs cerveaux attardés. C’est alors qu’on voit la peur violer leur visages, la panique leur glacer le sang. Pour Balthazar, ce sont les frissons qui dressent les poils, l’adrénaline qui se répand comme la plus belle des drogues. Il ne gaspille pas son temps. Il connaît son gibier favori, il sait qu’ils vont commencer à s’enfuir. Les premières balles fusent déjà, la précision d’un tireur entrainé. Une balle explose le sein d’une cheerleader, une autre entre les deux yeux de son copain basketteur. Le sourire qui s’étire, le rire fou qui s’échappe de sa gorge. Les plaies qui crachent le sang, l’écarlate qui repeint les murs. La panique générale, la vermine qui court s’agglutiner contre la porte opposée, comme des mouches sur du papier collant. Leur seul espoir de survie qui s’avérait avoir été verrouillé par les soins du fou furieux qui leur courait après. Ils ne rendent la besogne que plus facile, Atticus et lui n’ont plus qu’à tirer dans la fourmilière, déglinguer quelques têtes, asperger les autres, un peu de rouge dans leurs yeux. Il n’ont pas assez de balles pour tous les tuer, alors il faut au moins les blesser, traumatiser. Balthazar veut être le cauchemar qui peuple leurs nuits, la cause des poches violacées sous leurs yeux ternes, le monstre qu’ils pensent caché sous leur lit.

WHO NEEDS LIFE WHEN
YOU'VE GOT HEROIN ?
Les hallucinations qui hantent son esprit. Les formes monstrueuses qui dansent devant ses yeux. Ce sont les démons qui ont eu raison de lui, les monstres sont sortis de dessous le lit. Il a la tête qui tourne, l’impression de flotter, il ne sait pas trop ce qu’il fait. Tout est flou, comme un tourbillon inextricable, des regards, des visages parfois, la violence qui le bouffe. Les griffes qui sortent, les poings qui s’écrasent sur quelques visages. Des hommes en blanc tout autour, la lumière trop éclatante, des bras qui le retiennent, une piqure dans le bras et tout semble aller mieux. Il se réveille dans un lit, pieds et points liés. La sueur dans le cou, dégouline de partout. Une sensation de vide, ses lèvres qui tremblent doucement. La peau qui a perdu de ses couleurs, les yeux injectés de sang. Les souvenirs sont brumeux, tout se mélange dans son esprit. Depuis combien de temps est-il ici ? Son estomac se tord et sa gorge est asséchée, le corps réclame de quoi pouvoir s’étancher. Balthazar arrive à peine à bouger, il se sent tellement faible. Il ferme les yeux, se force à se calmer. Il se rappelle du procès, visages haineux des victimes qui défilaient, son sourire mauvais, ses provocations. J’en aurais tué plus, si je pouvais. Les mots qui claquent, la fierté dégueulasse, un homme qu’on retient avant qu’il ne l’atteigne, avant qu’il ne finisse comme lui, un tueur lui aussi, un monstre qui ne vaut pas mieux que lui. Du moins, aux yeux de la justice. Le reste du monde l’acclamera en héros, l’homme qui tua la vermine, il a rendu le monde un peu meilleur. La sentence qui tombe. Non Coupable pour cause d’insanité, l’hôpital psychiatrique plutôt que les barreaux de la prison. Les hoquets outragés des proches. L’encre des journaux qui coule à nouveau. Sa photo en première page. Au fond, luin il s’en fiche. Balthazar se souvient d’avoir pu voir Atticus parfois, de loin, à jamais séparés. Il a vu le ventre qui s’arrondissait, son petit monstre qui grandissait, la connerie de la dernière nuit. Et puis, il a vu les hématomes, les bleus sur la peau blanche et surtout, le ventre trop plat, beaucoup trop tôt. Parfois, le cœur se comble de quelques regrets, de ne pas avoir garder la dernière balle pour elle, elle mérite bien mieux que ça. Maintenant, c’est trop tard, c’est fini pour lui aussi. Sa dernière punition, laissé à crever sans rien, lentement mais sûrement, comme ce qu’il mérite certainement, comme un putain de sale chien.

YOU'RE SO UNHAPPY
YOU CAN HARDLY BREATH
Sauvé par les zombies. Ironie du sort. Le monstre préservé grâce à d’autres monstres. Quelqu’un a finit par se souvenir qu’il existait. De nouveau, la liberté qui remplit les poumons, mais surtout, le fusil de papa qu’il a pu récupérer en débarquant dans son ancienne maison dévastée. Alors Balthazar s’est amusé, il connaissait bien ce monde post apocalyptique infesté de créatures sanguinaires, pour en avoir explorer des dizaines derrière le confort d’un grand écran de télé. Comme quoi toutes ces heures n’auront pas été gaspillées. Il a juste fallu passer à la difficulté supérieure. Celle où on ne ressuscite pas au dernier checkpoint quand on meurt, celle où on vous donne pas de seconde chance, où on ne trouve pas des armes abandonnées en pleines natures, ni même de cartouches pour les recharger. Celle où on ne refuse pas des morceaux de viandes, même pas quand on les arrachés de cadavres humains, qu’on a parfois nous-mêmes tués. Balthazar, il ne se plaint pas. Il est bien mieux à dégommer des zombies qu’à croupir attaché dans un lit, le cerveau assommé par trois mille merdes chimiques. Mais ça c’était avant, avant de se retrouver de nouveau enchainé à une prison. Comme si la vie aimait se jouer de lui, avec toujours un peu plus d’ironie. La drogue qui empoisonne de nouveau ses veines, comme boulet imaginaire aux pieds, mais bien plus réel. La haine plein les pupilles, la violence à peine voilée, le sang qui éclabousse sa peau. Les chaines qu’il tente de briser, après tout, il l’a déjà réussi cet exploit. Il ne restera pas prisonnier une deuxième fois.

© all right awatg


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lenke Dezso
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 557
INSCRIPTION : 05/04/2015
CRÉDITS : babine
DISPONIBILITÉ RP : (0/2) desmond + anka + balty + sully + andy.
LOCALISATION : la prison avec les fous. avec la reine au regard de feu, aux mains fragiles. au visage parfait. son obsession. son fantasme. son bras droit.

MessageSujet: Re: NONE OF US ARE SAINTS Mar 9 Juin - 19:07

AVEC MOAAAAAAAAAAAA, je t'ai convaincu avec les faveurs sexuelles?
Contente que tu sois encore sur le forum, parce que ta plume est superbe

_________________

we were born to die
Don't make me sad, don't make me cry sometimes love is not enough and the road gets tough i don't know why. Keep making me laugh, let's go get high The road is long, we carry on. Try to have fun in the meantime ©️ all right awat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sterre Vujicevic
a walk among the graves + funnel of love
MESSAGES : 269
INSCRIPTION : 12/04/2015
CRÉDITS : pathos.
DISPONIBILITÉ RP : disponible. (2/2)
LOCALISATION : les routes pavées, les rues désertes, les bois secs, mais par dessus tout, la triste église de greenville et son immonde cimetière.

MessageSujet: Re: NONE OF US ARE SAINTS Mar 9 Juin - 19:15

REBIENVENUUUUE.
Je suis tellement contente de te revoir parmi nous. Tout comme Lenke, j'adore ta plume et tes personnages.

_________________

LOOKING FOR A MIRACLE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: NONE OF US ARE SAINTS Mar 9 Juin - 19:35

Rebienvenue toi
MVDD ont tout dit, je ne vais pas paraître originale pour le coup mais j'approuve totalement leurs dires
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Balthazar Miracle
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 23
INSCRIPTION : 07/04/2015
CRÉDITS : (C) PATHOS, SWAN, ARCADIE, SHIYA
DISPONIBILITÉ RP : QUAND TU VEUX, OÙ TU VEUX.
LOCALISATION : PARADIS DES DROGUÉS SANGUINAIRES.

MessageSujet: Re: NONE OF US ARE SAINTS Mar 9 Juin - 19:43

LENKE ; tout à fait, ça a intérêt à être spectaculaire
STERRE ; roh je vais rougir merci bien
DESMOND ; tu mérites le fouet pour ça, mon joli merci quand même

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lenke Dezso
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 557
INSCRIPTION : 05/04/2015
CRÉDITS : babine
DISPONIBILITÉ RP : (0/2) desmond + anka + balty + sully + andy.
LOCALISATION : la prison avec les fous. avec la reine au regard de feu, aux mains fragiles. au visage parfait. son obsession. son fantasme. son bras droit.

MessageSujet: Re: NONE OF US ARE SAINTS Mar 9 Juin - 19:45

NOUS faudra un lien de fifou et tout petit criminel

_________________

we were born to die
Don't make me sad, don't make me cry sometimes love is not enough and the road gets tough i don't know why. Keep making me laugh, let's go get high The road is long, we carry on. Try to have fun in the meantime ©️ all right awat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Balthazar Miracle
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 23
INSCRIPTION : 07/04/2015
CRÉDITS : (C) PATHOS, SWAN, ARCADIE, SHIYA
DISPONIBILITÉ RP : QUAND TU VEUX, OÙ TU VEUX.
LOCALISATION : PARADIS DES DROGUÉS SANGUINAIRES.

MessageSujet: Re: NONE OF US ARE SAINTS Mar 9 Juin - 19:50

j'veux être le chouchou du chef avec affinités -pan-

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lenke Dezso
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 557
INSCRIPTION : 05/04/2015
CRÉDITS : babine
DISPONIBILITÉ RP : (0/2) desmond + anka + balty + sully + andy.
LOCALISATION : la prison avec les fous. avec la reine au regard de feu, aux mains fragiles. au visage parfait. son obsession. son fantasme. son bras droit.

MessageSujet: Re: NONE OF US ARE SAINTS Mar 9 Juin - 19:51

J'aime bien croquer les gamins de temps en temps, ca me va

_________________

we were born to die
Don't make me sad, don't make me cry sometimes love is not enough and the road gets tough i don't know why. Keep making me laugh, let's go get high The road is long, we carry on. Try to have fun in the meantime ©️ all right awat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: NONE OF US ARE SAINTS Sam 13 Juin - 11:57

le pseudo + l'avatar qui gèrent (j'peux t'appeler harry potter ? Arrow )
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Briséis Sparks
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 10/06/2015
CRÉDITS : twisted lips
DISPONIBILITÉ RP : toujours.
LOCALISATION : jolie prison dont elle connaît les moindres recoins, nouvelle alice au pays des merveilles : briséis au pays des condamnés.

MessageSujet: Re: NONE OF US ARE SAINTS Sam 13 Juin - 12:57

daniel, sérieusement. on le voit jamais alors qu'il fait beaucoup de bien aux yeux.
puis ce pseudo, et cette fiche. ta plume est magique.
rebienvenue, si j'ai suivi. (j'ai juste retenu que lenke aimait croquer les enfants. )

_________________

she's the giggle at a funeral
if i'm a pagan of the good times. my lover's the sunlight. to keep the goddess on my side, she demands a sacrifice. no masters or kings when the ritual begins, there is no sweeter innocence than our gentle sin. in the madness and soil of that sad earthly scene, only then i am human, only then i am clean. ©️ all right awatg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lenke Dezso
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 557
INSCRIPTION : 05/04/2015
CRÉDITS : babine
DISPONIBILITÉ RP : (0/2) desmond + anka + balty + sully + andy.
LOCALISATION : la prison avec les fous. avec la reine au regard de feu, aux mains fragiles. au visage parfait. son obsession. son fantasme. son bras droit.

MessageSujet: Re: NONE OF US ARE SAINTS Lun 15 Juin - 12:57

Mon petit, ton délai se termine demain, tu as besoin d'un peu plus de temps?

_________________

we were born to die
Don't make me sad, don't make me cry sometimes love is not enough and the road gets tough i don't know why. Keep making me laugh, let's go get high The road is long, we carry on. Try to have fun in the meantime ©️ all right awat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Balthazar Miracle
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 23
INSCRIPTION : 07/04/2015
CRÉDITS : (C) PATHOS, SWAN, ARCADIE, SHIYA
DISPONIBILITÉ RP : QUAND TU VEUX, OÙ TU VEUX.
LOCALISATION : PARADIS DES DROGUÉS SANGUINAIRES.

MessageSujet: Re: NONE OF US ARE SAINTS Mer 17 Juin - 0:49

CERSEI ; non tu peux pas sauf si je te montre ma baguette magique -pan-
BRISÉIS ; que de compliments, je vais rougir ma jolie (ouais t'as vu, moi j'dis faut se serrer les coudes et se planquer ensembles )
LENKE ; finalement, j'ai vaincu, presque dans les temps

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: NONE OF US ARE SAINTS Mer 17 Juin - 12:45


bravo tu es validé
tu pourras bientôt jouer sur le fo
ENCORE UN RED RIGHT HAND. JE DIS NON. JE TE VALIDE PAS POUR LA PEINE. Comment ne pas pouvoir valider une telle plume ? Et un tel personnage aussi bien présenté ? Évidemment que tu peux rejoindre notre cercle très privé d'AWATG

Bravo petit padawan, tu es maintenant validé et tu pourras venir te faire manger par les rôdeurs. Il y a pourtant quelques petits endroits que tu dois visiter pour faire un bon séjour parmi nous.

✝️ Pense d'abord à remplir correctement ton profil et à regarder le bottin des avatars pour vérifier si les parfaits admins n'ont pas oublié d'y ajouter ta tête. Aussi, va vérifier s'ils t'ont bien ajouté à l'annexe de ton groupe.
✝️ Tu peux passer dans la gestion du joueur, il y a des codes de signatures et quelques petits points qui pourront t'être utiles.
✝️ Pense à te créer une fiche de lien et de rp. Si tu as envie, il y a des fiches de post rp à disposition, sinon veille à ne pas déformer le forum. Ce n'est pas plus de 440px de largeur.
✝️ Si tu as le temps, laisse un petit commentaire sur PRD et bazzart de temps en temps pour faire venir de nouveaux membres Tu peux aussi voter sur le top-site toutes les deux heures.
✝️ Surtout amuse-toi comme un dingue sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: NONE OF US ARE SAINTS

Revenir en haut Aller en bas

NONE OF US ARE SAINTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» les saints de glace
» les cavaliers et les saints de glace
» Tu veux caresser mes saints-bernards ?
» Les Saints Patrons des Métiers et des Corporations
» Ça, c'est pour Chimel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✝ A WALK AMONG THE GRAVES  :: AU-DELÀ DES PORTES DE L'ENFER-