FERMETURE DÉFINITIVE DU FORUM À COMPTER DU 25/07.

Partagez|

all men must die ≈ cersei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: all men must die ≈ cersei Mer 10 Juin - 21:17


cersei reyes
Nom : un nom qui n'a plus d'importance. une gamine sans existence. reyes qu'elle murmure entre ses lèvres. saccadés, cajolés, les lippes se frottent, l'air acéré, et voilà l'enfant brisé. une reyes qui porte un nom avec peu de crédibilité. elle ne s'appelle plus, reyes. ce nom orné, crié, vénéré. mais désormais, reyes n'est que passé, un nom qui fut autrefois partagé. mais reyes, elle n'existe plus, reyes fut et reyes mourut.✝️ Prénom : jolie petite poupée désarticulée. bras enchaîné, rêve envolé et jambe évadé. les yeux cernés, la bouche trop enflée, elle va exploser. c'est ce que l'on pense en la voyant ainsi, enchaînée au passé. cette bombe à retardement, qui sourit et rit légèrement, mais qui se brise à chaque débit. un coeur mécanique, et là voilà aussi jolie que la petite ballerine dans sa boite qui tourne en rond au rythme d'une jolie musique. cerse. qu'elle est belle cersei, quand les sourires s'émerveillent. qu'elle est belle cersei, quand le soleil se lèvent. elle danse, chante, vole, on ne sait pas. cersei, elle a cette aura naturel, un cadeau du ciel. et quand rien ne va, quand tout est mal, elle ne lâche pas. elle ne dit rien. un simple petit cliquetis se fait dans sa bouche, qui traverse sa gorge, puis son ventre et ses jambes. un simple déclic du cerveau qui la rend si authentique. ✝️ Âge : délicate jeunesse juvénile qui s'éloigne de l'enfance. l'enfant devient adolescente, puis femme. mais la môme reste insouciante au louage du monde. rien ne meurt, rien ne la quitte. elle a atteint son quart de vie et du haut de ses vingt cinq printemps, elle oubli un instant la savoureuse jeunesse et la maturité d'une mère. après tout, ce n'est qu'une môme un peu perdue dans cette grande solitude. ✝️ date et lieu de naissance : sa terre, son monde. il y a bien un erre lointain où l'enfant ne faisait pas parti du paysage gris du monde. enfant des eaux, elle est née un dix octobre il y a plus de vingt ans, à bradenton en floride, partageant sa couche avec un autre petit enfant du sexe opposé. sa famille a déménagé quand elle eut dix ans, du à la mutation de son père. elle alla vivre en georgie, dans une maison de campagne. ce sont des merveilleux souvenirs qu'elle garde en observant le monde et ce qu'il est devenu aujourd'hui. ✝️ vos origines : elle vient d'un monde où les châteaux et les montagnes ornent la terre verte. des vallées au loin, des guerres qui y furent présente. pourtant, l'écosse est loin. et la jolie petite poupée n'est qu'une américaine. ✝️ Ancien métier : ancienne vendeuse de rêve. dans sa petite robe bien droite, son uniforme de tous les jours. son petit sourire réconfortant et cette aide inoubliables dans les opérations. son ancien quotidien, une vie mouvementée à courir dans sa blouse blanche, elle ne peut rien faire. elle soigne les coeurs endoloris, les foies qui vont de travers, les têtes à l'envers. elle réconforte, l'indolore, et quand elle ne va pas bien, elle recommence son travail pour se sentir mieux. une jolie infirmière, plus rien n'existe, rien de rien. ✝️ Métier actuel : ancienne infirmière qui guérit les coeurs endoloris, infirmière qui répare la tête et les sentiments qui ne fonctionnent plus bien. désormais, elle n'est autre que la jolie petite prisonnière des red right hand, à manger dans sa pauvre cellule. et parfois, on lui donne de la nourriture, on la lave, on prend soin de l'animal. mais la lumière ne peut survivre, alors la lumière oublie. la petite ballerine avale. poudre, cachet, seringue, toute est bon à prendre. la ballerine danse dans sa cage dorée, elle ne peut s'échapper. et un jour viendra où la lumière éclatera, ou bien s'éteindra. un jour où la lumière mettra son talent de médecin pour le groupe. mais elle n'est pas encore prête, elle est bien trop fragile. peut-être bien trop fragile pour ce monde, son monde. le lapin n'a pas le temps de courir, alice est déjà enfoncée dans sa chute et blanche neige dort déjà. la mort est proche, elle est bel et bien là. ✝️ Orientation sexuelle : elle aime tout. son coeur est beau, paisible, et il se permet de s'offrir à n'importe qui. les courbes fines des femmes. la brutalité des hommes. la lumière pure passe des nuits fauves entre les jolies corps. le coeur ne choisit pas le sexe. elle est bisexuelle et l'assume avec fierté. c'est ce qu'elle pensait, avant. désormais, l'amour n'a plus le temps. ✝️ Statut matrimonial : orpheline désormais marié à l'amphétamine. il fut un temps où la lumière fut amoureuse, rien de bien sérieux, mais une petite amourette de jeunesse. elle n'a pas eu le temps d'apprécier plus l'amour, puisqu'il est parti, puis l'infection est arrivé et l'amour n'a pas su la guider. elle avait son jumeau, et l'amour fraternel lui a suffit pour vivre. désormais, cocaïne, et amphétamine sont le quotidien de la célibataire éternelle. ✝️ Localisation : dans cette ancienne prison, sa cage dorée. elle l'ange à l'aiguille guérisseuse, elle, l'enfant cajolée qui ne peut plus s'échappée. prisonnière des red right hands, attachée à sa jolie croie, les mains liés et l'air fatigué.  ✝️ Caractère : accueillante, aimante, angélique, apaisante, attentive, attentionnée, bienveillante, cérébrale, courageuse, calme, cultivée, curieuse, décente, délicate, discrète, docile, douce, autrefois émotive, énigmatique, fidèle, logique, loyale, mature, pacifiste, paisible, réfléchie, sage, sereine, soumise. ✝️ groupe : les damnés, condamnés, étendus sur la chaussée. les pitoyables, insaisissables, effroyables prisonniers. les terribles red right hand.
about you
 effroyable petite joueuse d'échec. gamine modèle, toujours en règle. la môme qui ramène des a+ à ses parents. et le frère qui ramène son petit c, parce qu'il s'est fait prendre en train de tricher. voilà le quotidien enfantin des reyes.  ✝️ cersei, c'est la gamine intelligente, rusée. la main levée en classe, le regard méprisant si on ose lui piquer sa réponse. elle a su mûrir avec le temps et à devenir patiente, mais elle reste une très bonne stratège. elle sera toujours cette gamine qui calcule tout et ne laisse rien au dépourvu. ✝️ jolie petite infirmière dans sa robe de soie. elle répare les esprits, change les coeurs, protège les condamnés. la mort a toujours été près d'elle. pourtant, elle ne sait jamais senti si proche d'elle. sur la musique, elle va, elle vient. elle s'éloigne, puis elle revient. dans cette hôpital où la douleur est proche, elle transite. elle jouit du plaisir de sauver. elle s'amuse, elle aime, on la tient du bout des doigts, pour la ramener contre soi. parce que c'est ainsi qu'on l'aime, la lumière. aussi intelligente que l'époque, que douce. éternelle petite lumière. ✝️ elle idolâtre victor hugo, passion partagé et offerte par sa mère. elle a sur elle, les misérables en anglais. elle refusait de l'abandonner dans sa maison en feu et plutôt que de prendre des armes, elle a prit ce livre. et chaque soir, chaque fois qu'elle peut, elle allume une bougie et lit les pensées de ce misérable jean valjean. le courage de cette douce fantine et l'amour paternel envers cosette. des mots poétiques qui la bercent dans les bras de morphée et qui lui font oublier l'horreur du monde. ✝️ cersei a trouvé en harry, son jumeau, un partenaire de survie. complémentaire, harry était le jeune audacieux qui n'hésitait pas à tirer partout pour sauver sa douce soeur. quant à la jolie petite fleur, elle calculait la destination, les ressources à trouver. c'est lors d'une cueillette de mûre et l'arrivée d'enfants rôdeurs que les deux reyes furent capturer par les prisonniers de la pénitence de greenville. ✝️ attaché à son frère, il a toujours été là pour elle et elle ne pourra jamais le quitter. malheureusement, ce monde et les bêtes qui y sont créer ont séparés tant de famille que la survivante des reyes ne peut subir. incassable. inébranlable, elle reste en vie dans son désespoir et la mort se joue de sa solitude. ✝️ zombie parmi tant d'autres, elle avale chaque jour sa petite pilule et se rend à l'infirmerie pour y effectuer des soins médicaux. elle masse, guérit, soigne, apaise. elle n'a plus de vertu la lumière, alors elle agit comme un zombie dans sa jolie prison. elle ne rêve plus d'évasion, son imagination est morte le jour où son frère est décédé d'une overdose. de quoi façonner son esprit. ✝️  elle n'est pas très douée pour se battre, ni pour tirer, mais son frère lui a apprit à tirer avec un arc. on ne peut pas dire que c'est artemis, mais sa technique est plutôt bonne et elle s'améliore de jour en jour.
behind the screen
ton pseudo : amortentia. ✝️ âge : quinze ans . ✝️ pays : france. ✝️ fréquence de connexion : 6j/7. ✝️ comment t'es arrivé ici ? : via briséis   . ✝️ un commentaire ? : ce forum est parfait .
©️ all right awatg

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: all men must die ≈ cersei Mer 10 Juin - 21:17


a story to tell
chapter i
Attachée. Les mains nouées. Le regard qui se perd dans la grande prison noire. Sa cellule en or, son lit bien trop propre. La crasse disparue, les yeux mouillés fixant le mur d’en face. Et puis le petit cliquetis d’une clef qui ouvre la porte. Et le démon entre. Dans sa jolie robe noire, ses cheveux flammes et l’air insomniaque. Son visage délirant, ses yeux allant jusqu’à exploser. La petite seringue qu’elle tient dans sa main avec un petit sourire. « You are beautiful today. You shine like the light of havean. » Gentille creature au masque perdu. Elle ne sourit pas. Elle ne crie pas. Elle est terrifiante. L’amie de la mort, des ténèbres. Cersei est incapable de décrire ce sentiment de soumission qui brûle en elle. Cette envie d’abandonner, de lui tendre son bras et de s’injecter encore et encore le même nectar d’un dieu ténébreux. Pourtant, elle refuse, encore et encore. « Where is my brother ? » Elle n’a pas peur. Elle refuse, l’insoumise. Elle veut son frère, son sourire, son rire. Elle souffre de cette absence. Peut-être aime-t-elle son jumeau comme elle ne le devrait pas ? Mais tout est mort dans ce monde. Il n’y a plus foi ni loi. La lumière est noire et embrase les yeux des morts. Elle a de la chance, Cersei. Elle, elle est en vie. Elle a un cœur qui bat normalement, des bras, des jambes. Rien n’a pu l’abattre, et pourtant, elle est ainsi enfermée dans sa petite cellule. Et elle ne peut pas apprécier le doux parfait de l’air frais sur son visage, ni le sourire triomphant de son jumeau. « It is in safe place. » Mensonge. Mensonge. Et elle voudrait hurler. Et elle voudrait se débattre. Mais elle ne peut pas. « I want see him. » La rousse chuchote. Elle perd le contrôle, tremble, puis tourne la tête dans tous les sens. Elle regarde un coup à droite, puis à gauche. Le diable est en face de la lumière. Et elle ne peut toujours rien faire. La rousse lève la tête vers le ciel en respirant doucement, faiblement. Une respiration saccadée qu’elle ne peut contrôler. « The light can’t fly. The light can’t leave us. The light stay here. With him. With me.» Et elle repart dans cette hypnose, cette folie. Elle s’approche doucement de Cersei, le regard complètement fou. Et puis ça claque. Ce mouvement fort vient frapper le visage de Cersei. Celle-ci ose à peine toucher sa joue rouge qui la brûle. Repoussant les mèches de cheveux sur son visage, Briséis attrape sa tête et lui murmure délicieusement à l’oreille. « You can’t leave me, you are my light and I need you. » Un délicat baiser vient toucher sa joue avant que la rousse ne recule en tremblant légèrement. Elle en oublie même l’aiguille, de toute façon l’ange n’acceptera pas la piqûre éternelle. Pas pour le moment. Et Briséis aime jouer avec la pureté de l’ange. Délicatement, elle sort de la cellule et la referme avec un petit sourire.
Allongée sur son lit, la lumière se laisse submerger par les larmes, le cœur saignant à l’intérieur.

chapter ii
On lui jette la gamelle, tel un chien. Et elle l’attrape, la créature affamée. Elle l’attrape rapidement avec la clef sur la ceinture du garde. Elle avait déjà tout prévu. Tout se dessinait dans son esprit stratégique. Il lui suffisait de jouer la comédie, de jour en jour. A force, personne ne remarquerait le changement. Alors, cette nuit-là, elle avait amassé son butin. Sa liberté. De cette clef, elle libéra ses poignets. Elle avait retourné ses draps, de manière à masquer son évasion. Elle avait observé les gardiens, l’heure de la pause, et les cris des autres prisonniers qui pouvaient masquer l’ouverture d’une des cellules. Avalant son pain rapidement, elle sortit enfin de sa cellule. Son regard partait dans tous les sens, et elle se dirigea vers les cellules masculines. Elle entendait les cris, meurtriers, dévorant les enfants. Des cris monstrueux qui terrifiaient la lumineuse enfant. Son cœur battait légèrement en regardant à travers les barreaux, puis dans une des dernières cellules, elle trouva celui qu’elle cherchait. Son frère jumeau, harry, était allongé au sol. La cellule était étrangement ouverte, mais son esprit stratégique n’en avait rien à faire. Peu importe, Harry était là, sain et sauf. « Oh my god Harry, you are here. I missed you. » Sa main toucha le front de son frère qu’elle embrassa si fort. Pourtant, il n’allait pas si bien. Il était chaud. Trop chaud. Son cœur manqua un battement. Puis dans son dos, elle entendit un pas derrière elle. Tournant légèrement la tête, elle observa le visage sombre de son autre kidnappeur. Galaad la regardait, le visage pourtant si bon, si gentil. Un cauchemar masqué par un joli rêve éveillé. « What he has? » La brune est marquée au fer rouge. Elle ne peut plus oublier. Ce regard animal. Ses gestes indomptables. Un fou, un lion. Il pourrait la dévorer si facilement. Autant qu’il pourrait l’aimer. Impossible à savoir ce qu’il pense. La stratégique ne peut rien faire. Elle est domptée. L’insoumise se met à genou. Tout est mort, tout est fini. Elle est prise sur le fait. « Uh-huh. i don't know. Something wrong? » Elle en oubli la voix dans son dos. La chevelure de son jumeau caresse ses cuisses. Assise au sol, elle tient ce corps si fort dans dans ses bras. « Please, wake up Harry, you can hold out. » un baiser sur le front de son frère, elle y colle son visage et tente de le maintenir en vie. Il ne peut pas périr d’une simple fièvre, pour l’infirmière, ça serait une bonne grosse connerie de la mort. Elle qui se fout d’elle depuis bien longtemps. Celle qui guérit le peuple ne peut sauver l’être le plus sacré. « Actually, i'll be taken for an idiot but... I think he can't . » Un sourire des plus sympathiques orne son visage. Terrible mensonge. Il reflète la noirceur de son âme, l’horreur de la mort. Et elle, l’enfant de la lumière, ne peut rien faire. Le silence se brise lorsque l’homme allongé est pris de convulsion. Du liquide commence à sortir de sa bouche et bien qu’il tente de ne pas s’étouffer, Cersei panique. Soulevant légèrement sa tête, elle lui ouvre la bouche et enfonce sa main à la recherche de sa langue. « Oh no no, it's not that, please, don't tell me you gave him drug. » Qu’elle dit, l’enfant paniqué. Les doigts de l’enfant attrape enfin le muscle, mais il est déjà trop tard. Des pas qui courent se rapproche de la cellule et enfin, la rousse entre, l’air affolé. Sa petite princesse était partie. Un très jolie tableau se dessine. Les deux bourreaux, démons de minuit devant l’ange de la mort qui tente de rayonner encore. Accroché à son être le plus précieux, l’enfant pleure puis meurt. « Actually, i don't. She does. Don't you, princess? » « What's up? » Le regard effroyable de la rousse se dirige vers celui de son meilleur ami. Les deux démons de cette pièce sont tout à fait normaux, en bonne santé. Et pourtant, l’autre petite ange, soufre. La beauté ne l’éclaire plus et elle devient laide. « It's a blonde and a brunette. The blonde says 'what does idk stand for?' and the brunette answers 'i don't know.'. finally, the blonde says 'OMG, nobody does.' » Ils éclatent de rire ensemble. La rire baigne dans le rire, la joie et la bonne humeur alors qu’elle, caresse le cœur immobile de son frère. « Please Harry, please. » Son pou ralenti, la fièvre redescend et petit à petit, il ferme les yeux. Elle tremble, la petite créature. Elle sanglote, elle pleure. Elle l’embrasse le plus possible. Le caresse, le cajole. Il était sien. Il était en elle depuis la naissance. Et aujourd’hui, il s’en va dans les rires de ses meurtriers. « Please Harry, don't let me here. » Plus qu’une demande. C’est un ordre. Elle ne veut pas rester ici. Pas avec ces fous qui lui feront tout avaler. Elle ne veut pas perdre la tête, c’est ce qui lui reste. Alors elle interdit à son frère de partir. Elle lui interdit de la laisser ici. Délicatement, elle dépose sa tête au sol et commence à exécuter un massage cardiaque. Une lueur d’espoir se créer en elle, quand il ouvre les yeux. Seulement, ce n’est plus le même regard. Ce n’est plus ce grand Harry, le petit garçon rebelle qui fumait en cachette. Un regard vite, étrange, effrayant. Il n’est plus lui. Harry n’existe plus. Le visage de l’ange qui se trouvait au-dessus du rôdeur panique. Mais elle n’a plus le temps de s’enfuir. Une machette vient perforer le crâne de son frère et le sang gicle sur l’épiderme de son visage. Elle hurle, elle ne peut plus bouger. Il est mort. Totalement mort. Le visage de l’enfant relève légèrement la tête devant son assassin et elle y voit un démon à la chevelure rouge. « Nobody abandons the light. » La lumière. C’est comme qu’on l’appelle. Elle n’est si lumineuse que ça, avec son sang sur le visage et la peau blafarde. Ses yeux cernés et son air desséché, qu’elle affreux portrait pour une lumière. Délicatement, elle se relève en serrant les dents et en observant les deux fous. En chuchotant, elle annonce sa mort, son désespoir. « The light can't shine. » Elle se nomme à son tour la lumière. Peut-être pour donner une raison à ses bourreaux de la garder en vie. Ou peut-être pour se laisser mourir, à petit feu. « The light isn't a thing. it's like a memory. The light is in your bones, is on your mouth, is in your eyes. When you saw your brother a week ago. When he smiled. The light always shines. You just forget how to do that. » Le regard de Galaad vient se poser sur la brune qui les observe un à un. Le garçon ne dit rien, mais sur son visage on voit qu’il approuve totalement les dires de sa meilleure amie. Nettoyant la larme qui se mêle au sang sec sur son visage, un sourire dévasté orne son visage. Un sourire d’adieu. Car la lumière ne peut plus briller. « Leave me alone, I will not run away. » A quoi bon partir ? Elle est déjà morte. Elle ne va pas prendre le risque de s’évader une nouvelle fois, elle sait bien que l’aiguille l’attend. Elle sort de la pièce et marche lentement jusqu’à sa cellule. La dame noire qui guide ses pas la laisse en enfer. Assise sur son lit, elle fixe le mur en face de son lit. Briséis arrive dans la cellule avec une bassine remplie d’eau et un mouchoir qu’elle dépose près des jambes de la môme. Délicatement, elle essore le mouchoir trempé et commence à nettoyer son visage délicatement. « I know, you don't want to run, you want to die. I can't let you do this. You're the light of our life, do you remember? Light can not die. Sweet, sweet light. So gentleness. So pure at heart. » Elle tremble la petite étoile. Doucement, le tissus mouillé touche son front et descend le long de son visage. « Twinkle, twinkle, little star, how I wonder what you are. » Elle chante. Et quand elle ferme les yeux, la rousse a une jolie voix. Elle a un jolie visage, maternel, fraternel. Elle pourrait même l’apprécier comme une amante. « Up above the world so high, like a diamond in the sky. » Elle réouvre ses yeux et l’horreur est toujours là. Nettoyant son visage abîmé. Elle le répare à sa façon. Sa voix est terrifiante, quand on la regarde chanter. « Twinkle, twinkle, little star, how I wonder what you are. » La rousse a terminé sa toilette et la lève de son lit, elle le défait ensuite pour allonger Cersei qui se laisse totalement faire. Recouverte de son drap, elle laisse la rousse la bercer avant de tomber dans les bras de Morphée et de la mort.

chapter iii
« You need something ? » La môme relève la tête et tend son bras afin de recevoir le cadeau diabolique dans ses veines. Le poison parcourt son hémoglobine et le visage perforé d’Harry se change. Elle revoit son sourire malin et le regard taquin. Les yeux émerveillés et les gestes en éveils. Ce petit Harry, ce grand Harry. Son frère, son univers. « I want to be useful. » Le regard du garçon se penche sur la rousse, puis il sourit à son tour. Galaad avait un petit air à Harry. Il avait aussi ce sourire taquin. « What were you doing before this? » Qu’est-ce qu’elle était ? Qu’est-ce qu’elle faisait ? Elle ne sait plus trop. Peut-être qu’elle aidait le monde ? Elle a oublié, c’est bien trop lointain. Son regard fixe la seringue et les murs blancs lui reviennent en tête. Son nom crié dans les urgences et le regard des proches la remerciant. « Nurse. » Chuchoté, prononcé à mi-voix, on entend à peine ce qu’elle disait la jolie ballerine. « I can help in the infirmary. » Les deux jeunes gens l’observent puis hochent la tête avant de laisser le fantôme s’y diriger. La petite lumière s’installe et les anciens médecins lui expliquent son fonctionnement. Elle n’écoute pas, bien sûr, la petite lumière. Les nuages, Harry, papa, maman. Tout est mort, tout est beau. Elle ne sait pas, elle ne sait plus. Attrapant une nouvelle seringue, elle perfore de nouveau son bras. Elle pense voler. Encore une dose et elle touchera la lune. C’est ce qu’elle pense, c’est ce dont elle rêve. Voir la terre du haut, être seule dans son monde, sa bulle. Son univers. Elle est l’étoile qui scintille dans le ciel. Comme un diamant, comme dans cette chanson que lui murmure Briséis le soir. Quand celle-ci caresse sa chevelure, et que Galaad dépose des baisers sur sa joue. Comme un père et une mère. Un frère et une sœur. Deux amants qu’elle se partage, et qu’elle déteste à la fois. Mais elle ne sait pas, elle ne sait plus. C’est peut-être bien, après tout. C’est peut-être mal. Elle s’en fiche. Ce n’est plus son problème. Alors elle scintille, la petite lumière. Comme un diamant, comme un diamant dans le ciel.
© all right awatg
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sterre Vujicevic
a walk among the graves + funnel of love
MESSAGES : 269
INSCRIPTION : 12/04/2015
CRÉDITS : pathos.
DISPONIBILITÉ RP : disponible. (2/2)
LOCALISATION : les routes pavées, les rues désertes, les bois secs, mais par dessus tout, la triste église de greenville et son immonde cimetière.

MessageSujet: Re: all men must die ≈ cersei Mer 10 Juin - 21:20

bienvenue sur le forum et bon courage pour le restant de ta fiche. j'aime beaucoup ton pseudo, ton avatar et ton titre. et ta plume, je dois dire qu'elle est divine, j'ai hâte d'en lire plus.

_________________

LOOKING FOR A MIRACLE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lenke Dezso
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 557
INSCRIPTION : 05/04/2015
CRÉDITS : babine
DISPONIBILITÉ RP : (0/2) desmond + anka + balty + sully + andy.
LOCALISATION : la prison avec les fous. avec la reine au regard de feu, aux mains fragiles. au visage parfait. son obsession. son fantasme. son bras droit.

MessageSujet: Re: all men must die ≈ cersei Mer 10 Juin - 21:25

C'est quoi ce invasion de belle plume, j'adore
Bienvenue sur le forum mademoiselle

_________________

we were born to die
Don't make me sad, don't make me cry sometimes love is not enough and the road gets tough i don't know why. Keep making me laugh, let's go get high The road is long, we carry on. Try to have fun in the meantime ©️ all right awat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: all men must die ≈ cersei Jeu 11 Juin - 17:58

sterre; ce pseudo et cet avatar, tu me fais rêver   merci beaucoup pour tous ces compliments  
lenke; maaaa(..)aads     je l'aime tellement   merci  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: all men must die ≈ cersei Jeu 11 Juin - 18:14

La jolie Reed dans nos rangs Je te souhaite la bienvenue ici, en espérant que tu t'y plaises ! Si tu as des questions, aussi diverses qu'elles soient, tu peux nous mpotter (on aime le harcèlement ). Bon courage pour la rédaction de ta fiche, j'ai hâte d'en savoir plus
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lenke Dezso
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 557
INSCRIPTION : 05/04/2015
CRÉDITS : babine
DISPONIBILITÉ RP : (0/2) desmond + anka + balty + sully + andy.
LOCALISATION : la prison avec les fous. avec la reine au regard de feu, aux mains fragiles. au visage parfait. son obsession. son fantasme. son bras droit.

MessageSujet: Re: all men must die ≈ cersei Jeu 11 Juin - 18:22

Petit rapace drogué. J'exige la suite

_________________

we were born to die
Don't make me sad, don't make me cry sometimes love is not enough and the road gets tough i don't know why. Keep making me laugh, let's go get high The road is long, we carry on. Try to have fun in the meantime ©️ all right awat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: all men must die ≈ cersei Ven 12 Juin - 16:26

ade; la belle jaimie elle est trop belle merci
lenke; j'avance grand manitou
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: all men must die ≈ cersei Sam 13 Juin - 0:33


bravo tu es validé
tu pourras bientôt jouer sur le fo
BRING HARRY BACK PLEASE.         sinon j'te valide pas Ta fiche est super agréable à lire (même à 1h30 du matin  ), j'ai beaucoup aimé cette histoire, ce lien avec le frère, la Briséis (tuons-là  ) et comment elle se dépatouille pour rester en vie au sein des fous   Je te valide avec plaisir    

Bravo petit padawan, tu es maintenant validé et tu pourras venir te faire manger par les rôdeurs.    Il y a pourtant quelques petits endroits que tu dois visiter pour faire un bon séjour parmi nous.

✝️ Pense d'abord à remplir correctement ton profil et à regarder le bottin des avatars pour vérifier si les parfaits admins n'ont pas oublié d'y ajouter ta tête. Aussi, va vérifier s'ils t'ont bien ajouté à l'annexe de ton groupe.
✝️ Tu peux passer dans la gestion du joueur, il y a des codes de signatures et quelques petits points qui pourront t'être utiles.
✝️ Pense à te créer une fiche de lien et de rp. Si tu as envie, il y a des fiches de post rp à disposition, sinon veille à ne pas déformer le forum. Ce n'est pas plus de 440px de largeur.
✝️ Si tu as le temps, laisse un petit commentaire sur PRD et bazzart de temps en temps pour faire venir de nouveaux membres   Tu peux aussi voter sur le top-site toutes les deux heures.  
✝️ Surtout amuse-toi comme un dingue sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: all men must die ≈ cersei Sam 13 Juin - 0:41

merci même si je le voudrais, c'est mieux qu'harry soit mort et puis faut pas tuer briséis, même si c'est une bitch, elle vénère trop cersei et c'est cool d'être vénéré
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: all men must die ≈ cersei

Revenir en haut Aller en bas

all men must die ≈ cersei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ❝ there was nothing in there but you ❞ (ft.cersei-jane)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✝ A WALK AMONG THE GRAVES  :: AU-DELÀ DES PORTES DE L'ENFER-