FERMETURE DÉFINITIVE DU FORUM À COMPTER DU 25/07.

Partagez|

(sigyn) ultraviolence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Sigyn Björck
a walk among the graves + shades of cool
MESSAGES : 26
INSCRIPTION : 10/06/2015
CRÉDITS : arwene
DISPONIBILITÉ RP : (0/2) braam + toi?
LOCALISATION : personne. avec lui seulement. c'est ce qu'elle a besoin.

MessageSujet: (sigyn) ultraviolence Mer 10 Juin - 21:35


Sigyn Björck
Nom : Björck. Suède dans le sang. Suède qu'elle ne connait pas vraiment, que le monde américanisé, mais elle n'a jamais usé de son patronyme américain. Elle ne leur ressemble pas. Pas eux. ✝️ Prénom : Sigyn. Valkyrie. Le sang dans les veines. Le nom emprunté. Elle ne ressemble à rien pourtant, qu'une poupée désabusée. ✝️ Âge : Gamine. Dix-sept ans. Encore fragile. Ce monde qu'elle ne contrôle pas. La peur aux tripes. Ce besoin de lui. ✝️ date et lieu de naissance : Suède. Ce pays qu'elle ne connait pas. Américaine par le biais de sa mère adoptive. Défunte mère qui ne lui manque pas. La perte peu cher. L'amertume du monde de paillette qu'elle méprise. ✝️ vos origines : Suédoises. La peau opaline. La peau fragile. La blondeur de ses cheveux. ✝️ Ancien métier : Étudiante en art, malgré les conseils de sa mère. Elle n'est pas comme eux. Pas le même sang. Pas les même passions qui animent. ✝️ Métier actuel :  La gamine, elle cuisine pour les autres, parce qu'elle ne peut pas sortir, parce qu'elle ne sait rien faire. Que se perdre. Que l'attendre. Qu'avoir besoin de lui pour calmer les rêves noirs et les maux. Lui. Ce désir incessant qu'elle ne comprend pas.  ✝️ Orientation sexuelle : La gamine, elle cuisine ✝️ Statut matrimonial : Toujours préservée. Elle ne donne rien. à personne. Elle a peur. Elle ne sait pas comment faire. Vierge et fragile. Obsédée par lui. Le seul à avoir su la rassurer. ✝️ Localisation : Nulle part. Tant qu'il est là. Dans son ombre. Près de lui quand elle ne va pas bien. Quand le mal se percute à son crâne. ✝️ Caractère : douce, fragile, artiste, silencieuse, secrète, brisée, perdue. ✝️ groupe : shades of cool.
about you
poupée perdue dans un monde qu'elle n'a jamais pu aimer. le manque d'amour. le manque crevant. celui qui ronge les tripes. cette impression de vide incessant. cette envie de se faire voir. pas qu'une fantôme. qu'une âme en peine. ✝️ le dessin qui calme les maux. les idées dans son crâne d'enfant fragile. pourtant mature et immature. elle passe d'un à l'autre. ✝️ sa mère qu'elle ne considère qu'à moitié. elle ne la nomme pas mère. par son prénom. trop de différences qu'elle n'accepte pas. elle qui doit jouer les gosses de riche. ca ne lui ressemble pas. ✝️ la douceur des corps qu'elle ne connait pas. quelques baisers volés pour d'amuser. rien de réel. que le sien qu'elle convoite, mais qu'elle ne peut pas avoir. son statut. son âge. les hommes qu'elle aime. les gamins qu'elle méprise. personne pour toucher sa peau fragile, pour aimer son corps d'enfant. ✝️ les cauchemars qui se percutent dans son crâne. des souvenirs qu'elle ne comprend pas. les maux gravés dans ses tripes. le souffle court et le lit qu'elle cherche lorsqu'elle est près de lui. la confiance qu'elle lui accorde. l'envie de se sentir protégée. ce besoin d'amour qu'elle ne peut combler. ✝️ les armes qu'elle ne maîtrise pas. la mort qu'elle convoite trop souvent. les mains qui ne cessent de trembler quand elle doit se battre et la peur au creux du ventre. ✝️ le vide d'amour au fond des tripes. qu'elle a cherché pendant longtemps auprès de ses parents adoptifs pour ne trouver que le vide. ✝️ enfant abandonnée. une année dans une orphelinat paumée, pour finir adoptée. filer dans un autre monde. filer avec ce trou dans l'âme.
behind the screen
ton pseudo : belzé. ✝️ âge : veilllllllle. ✝️ pays : canada. ✝️ fréquence de connexion : souvent. ✝️ comment t'es arrivé ici ? : on m'a supplié. ✝️ un commentaire ? :
©️ all right awatg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sigyn Björck
a walk among the graves + shades of cool
MESSAGES : 26
INSCRIPTION : 10/06/2015
CRÉDITS : arwene
DISPONIBILITÉ RP : (0/2) braam + toi?
LOCALISATION : personne. avec lui seulement. c'est ce qu'elle a besoin.

MessageSujet: Re: (sigyn) ultraviolence Mer 10 Juin - 21:36


a story to tell
Les images qui se percutent dans sa caboche. Le souffle qui se coupe alors qu’elle se retourne dans le lit. Les monstres dans son esprit. Les monstres sous le lit. Les monstres sous la peau et le vide. Le vide dont elle ne peut se défaire. Ce monde de perfection. De paillette. De sourire qu’elle pose sur son faciès pâle. L’adolescente qui ne contrôle pas, qui tente de sourire, de satisfaire la famille. Les murs qui se percutent et le vide. Famille adoptive. Le passé oublié. Le passé qu’elle cherche, qu’elle tente de trouver, les réponses qui ne viennent pas.
Le souffle qui se perd. Les yeux qui papillonnent et les larmes à ses joues. Les rêves qu’elle ne contrôle pas. Les maux qu’elle ne comprend pas. Ce besoin d’une famille aimant pour combler le vide, pour remettre son esprit en place. La fille parfaite qu’elle doit jouer. Poupée désarticulée qui ne sait pas poser un pied devant l’autre. Les obsessions qu’elle veut combler. Ce sentiment d’abandon qu’elle aimerait oublier. Enfant abandonné. Enfant mal aimée.

Elle se lève, le cœur qui palpite, qui se percute contre sa cage thoracique et cette impression qu’il va s’en extirper, exploser. Les mains tremblantes. Le corps qui crève. Cette maison qui n’est pas la sienne, mais qu’elle connaît. Elle s’y sent bien. Le vide comblé le temps de son passage. Lui. Lui à même de lui offrir cette attention tant recherchée. Cette envie de lui plaire. Cette envie d’être aimée, comprise, comblée.
Sigyn la gamine imparfaite. Les yeux de sa mère adoptive qui plane dans son crâne. Cette impression qu’elle n’est qu’une tare, incapable de satisfaire les demandes. Le mouton noir. Cette femme avide de perfection. Le passé brisé et le manque impossible à combler. Une enfant abandonnée. Les besoins vitaux impossibles à combler. Un gouffre sans fond avide de sentiments, d’amour qu’elle ne trouve pas. Qu’elle trouve un peu auprès de lui. Le frère de cette fausse mère. De cette mère dont elle ne porte pas le sang. La gamine a quatorze ans. La gamine elle l’admire. Lui et sa vie. Lui et sa façon de la regarder. Elle se sent un peu vivante près de lui. La gamine pas séduisante. Pas de formes pour lui plaire. Elle ne connaît pas le jeu de séduction. Elle ne connaît que le chaos dans son crâne.
Les pieds qui suivent le chemin dessiné, le corps qui se perd dans le cadre de la porte. Elle l’observe, détaille les traits. Son cœur qui s’emporte. Son palpitant qui s’emballe. La peur qui ronge encore ses sens. La peau encore humide. La femme absente et elle qui s’approche, qui se glisse sous les draps. Le corps. La chaleur qu’elle trouve. Ce besoin vital qu’elle tente de combler. Son corps à elle qui s’enflamme. Des envies qu’elle ne contrôle pas. Des fascinations qu’elle ne comprend pas. Il se tend. La panique dans le souffle. Sa voix à elle alors qu’elle se blottit contre lui, qu’elle s’accapare sa chaleur. « Je n’arrive pas à dormir. Encore les rêves.» Lui dans sa vie depuis toujours. Cet homme. Son obsession maladive. Le bras qu’il passe autour d’elle et la chaleur qu’elle convoite, les yeux qui se ferment et un semblant de paix qu’elle retrouve. Foutu parfum enivrant qui se percute à son crâne, papillon à son bas ventre qu’elle ne contrôle pas.

Les mains qui tremblent. Le cœur qui crève. Le cadavre qui traîne à ses pieds et le carmin à ses pieds. Elle ne sait pas. Elle ne sait pas comment elle se sent. Gamine toquée. Le cadavre de sa mère sur le plancher. Plus ce regard frigide. Plus cette vie dessinée qui ne convient pas. La mort. La peur qui ronge les tripes. Foutue maladie qui ronge le sang, qui fait pourrir la chair. Le visage de sa mère déformée et elle, figée devant la scène. Le corps pétrifié. Le sang glacé dans les veines. Le chaos dans la demeure. Les cadavres repoussés et sa famille transformée. Ses parents crevés. Elle tremble. Elle suffoque. Elle ne sait pas. Figée dans le temps. Le regard dans le vide. Le chaos dans sa caboche et le vide qui devient plus grand. Ce besoin de sécurité perdu. Ce besoin d’une famille qui vient d’éclater.

Ces traits qui se dessinent. La voix en écho dans son crâne. Elle ne sait pas ce qu’il fait là. Dans sa tête. La voix qui se percute, qui résonne. « Sigyn. Sigyn.» Elle ne bouge pas Sigyn. Les pieds cloués dans le sol et le corps qui tremble. Les larmes qui ne coulent pas, qu’elle n’arrive pas à verser. Une part d’humanité qui s’estompe de son âme. La gamine fragile qui vient d’éclater. La fragilité gardée qui vient de s’envoler et la scène gravée dans son crâne. Le sang. Le vide. Le soulagement. La peine. Elle ne sait plus.
Elle sent les phalanges autour de son bras. Ses yeux qui vacillent, son regard qui se tourne vers lui. La sensation de chaleur à son bras qui prend les tripes. Les fascinations pour l’homme trop mature, pour l’homme interdit. Les envies qui se dessinent avec le temps et qu’elle n’accepte pas, posant des gestes maladroits lorsqu’elle se trouve près de lui. Les provocations qu’elle n’a jamais pu comprendre. Cette envie qu’il puisse la regarder. La désirer. Elle ne sait pas dans le fond de son esprit à lui. Elle ne peut pas savoir. Elle sait seulement que c’est mal. Son oncle. Pas vraiment. Que son oncle par le biais de sa mère adoptive. Pas le même sang. Rien du tout. Pas de lien. Que l’homme désiré, que l’homme adoré. Que l’homme convoité.
Elle le regarde sans le regard. Elle se laisse emporter. Incapable de fonctionner. Marionnette à manipuler. Qu’il la sauve. Qu’il l’emporte. Qu’il la garde.
© all right awatg

_________________

heart of gold
Is there not enough to use your love for me to get past the things because you envy and hate and the fires that they breathe . you say you looked on small can't understand why you don't have it all. but you don't know how to fight for your belief and your aims. i just wanna do right by you, forget what has changed. 'coz nothing has changed.©️ all right awatg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Snezhana Warne
a walk among the graves + funnel of love
MESSAGES : 94
INSCRIPTION : 12/04/2015
CRÉDITS : a: ϟ SWAN
DISPONIBILITÉ RP : indisponible (2/2)
LOCALISATION : entre les murs austères et puant encore l'espoir d'une église

MessageSujet: Re: (sigyn) ultraviolence Mer 10 Juin - 21:42

les gentils, les faibles ? mais elle connaît Snezhana la petite au moins
quel choix de dingue bon courage pour ta fichette Arrow

_________________
The stars, the moon, they have all been blown out. You left me in the dark. No dawn, no day, I'm always in this twilight, in the shadow of your heart. And in the dark, I can hear your heartbeat, but then it stopped, and I was in the darkness. So darkness I became. ©️ all right awatg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sigyn Björck
a walk among the graves + shades of cool
MESSAGES : 26
INSCRIPTION : 10/06/2015
CRÉDITS : arwene
DISPONIBILITÉ RP : (0/2) braam + toi?
LOCALISATION : personne. avec lui seulement. c'est ce qu'elle a besoin.

MessageSujet: Re: (sigyn) ultraviolence Mer 10 Juin - 21:43

Pas beaucoup je pense
Merci mon chat

_________________

heart of gold
Is there not enough to use your love for me to get past the things because you envy and hate and the fires that they breathe . you say you looked on small can't understand why you don't have it all. but you don't know how to fight for your belief and your aims. i just wanna do right by you, forget what has changed. 'coz nothing has changed.©️ all right awatg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (sigyn) ultraviolence

Revenir en haut Aller en bas

(sigyn) ultraviolence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✝ A WALK AMONG THE GRAVES  :: AU-DELÀ DES PORTES DE L'ENFER-