FERMETURE DÉFINITIVE DU FORUM À COMPTER DU 25/07.

Partagez|

as the rain puts a tear in his eye. (braam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Braam Verheague
a walk among the graves + shades of cool
MESSAGES : 52
INSCRIPTION : 11/06/2015
CRÉDITS : pathos.
DISPONIBILITÉ RP : disponible. (1/2)
LOCALISATION : les paysages qui défilent, les forêts qui s'étendent à perte de vue et les villes dévastées où tout n'est que ruines et débris.

MessageSujet: as the rain puts a tear in his eye. (braam) Jeu 11 Juin - 11:43


braam  verheague
Nom : un murmure qui résonne au creux de ses reins, l'intense vide qui devient néant en son cœur malade. comme un hurlement dans la nuit, un chuchotement désespéré. comme un appel à l'aide pour les verheague, mais ce sang qui ne veut pas de lui. comme un cri que l'on étouffe, un souffle coincé au fond de la gorge. comme quelque chose que l'on cache, que l'on retient pour garder le monde empli de faux-semblants. à danser sur la mascarade des siens, la richesse qui rempli les cœurs vides.  ✝️ Prénom : celui qui se consume honteusement dans la pénombre, à brûler d'impatience à la vision de son corps si intact. comme l'éternel pécheur qui fait la honte de son sang. celui qui se cache, qui joue le jeu des siens, à accrocher un masque sur son visage trop pâle, son regard trop ancré ailleurs. abraham, braam, le malheureux qui attend la nuit pour recracher son plaisir enfui, le coupable désir qui l'étouffe au fil des instants.   ✝️ Âge : l'âge qui le torture à chaque seconde, le rappel de toutes ces heures perdues à se glisser dans le lit d'une infâme créature. avec la répugnance teintée au creux des lèvres et l'image d'une autre peint dans l'esprit. presque gravée dans son cœur de malheureux. et les quarante-trois années précédentes, passées à attendre, à désirer, à vouloir la nuit tomber pour la voir, la grande demoiselle. ✝️ date et lieu de naissance : les souvenirs qui le hantent, le torturent, l'abîment comme son corps qui se lasse de cette vie. la vie passée à colombus depuis 1972. le dégout de cette routine qui l'ennuie, qui l'éteint, qui le fatigue. et toujours cette intense brûlure au creux de son torse, prés de ses reins. le besoin de goûter au renouveau. ✝️ vos origines : il y avait le pays d'antan, les beaux paysages d'europe, l'hollande qui défilait devant les yeux de ses ancêtres. et l'espoir de terres nouvelles, l'amérique et ses grands rêves d'enfants, là où on apprend que l'impossible le reste. là où les désirs consument les hommes. ✝️ Ancien métier : l'argent qui coule dans ses veines, qui pourrit son sang et ses os jusqu'à la moelle. i en crève, d'être entouré de richesse et de billets verts, comme un avocat las qui ne veut plus de ce monde pourri. celui qui sait voir le bien dans le mal, mais qui ne peut céder à l'injustice et aux péchés du crime. ✝️ Métier actuel : le pécheur qui se consume à chaque instant, chaque seconde qui le brûle un peu plus. au cœur meurtri à l'idée de la perdre, la jolie demoiselle. l'éternel protecteur de cette créature divine, le vagabond qui se retrouve perdu dans ce monde méconnu, où les faux-semblants ne sont plus que des souvenirs d'autrefois. là où il lui est impossible de jouer le jeu de l'aimant et le plaisir torturé de l'amant ancré dans ses pensées noires. ✝️ Orientation sexuelle : les jolies courbes des demoiselles, avec leurs regards innocents et leurs longs cheveux dorés. un ange tombé du ciel, qui s'accroche à cet horrible démon qui le ronge, lui, le vilain.  ✝️ Statut matrimonial : la femme qui l'étouffe, qu'il repousse et rejette comme la rage au creux de ses reins. avec cet intense incendie qui le consume, lui, le cœur vide, l'esprit pendu à l'autre. comme obsédé par son arôme divin, par son regard malsain. la vision de la gamine qu'il prend dans ses bras et son horrible parfum qui brûle chaque parcelle de sa peau. il la désire, il la regarde, il la veut. ✝️ Localisation : à errer dans les terres vaines du pays, comme un lâche qui cherche un nouvel horizon. à ramper sur les routes jonchées de corps pourris, le regard enfui dans son corps, perdu dans son cœur.   ✝️ Caractère : froid, méfiant, cynique, protecteur, instable, hypocrite, impulsif.  ✝️ groupe : shades of cool, l'éternelle âme solitaire, liée à la gamine.
about you
 vilain pécheur qui se brûle de désires, un malheureux qui se consume à l'idée de plonger son regard dans une femme nouvelle. laissée intacte par la vie, et lui, le pourri qui est rongé jusqu'à l'os. ✝️ le déplaisir de voir les courbes de sa femme se dessiner sur les draps, comme une infâme  erreur commise il y a des années de cela. l'union qu'il regrette amèrement, comme une tâche dans un paysage presque parfait, il n'a pas sa place dans ce monde de masques. ✝️ avec ses grands yeux bruns qui dégagent ses pulsions cachées, son regard affamé de sa chair et ses caresses presque douteux, il étincelle à ses côtés. ✝️ comme un mari foutu, un amant corrompu, il a enfui en lui les souvenirs d'antan pour renaître au milieu des ténèbres. ✝️ et pourtant, il se sait pécheur et homme vil, au cœur malsain et aux idées noires. il ne veut pas céder à la tentation d'une autre, de celle qu'il protège comme si elle était son sang, sa chair, son amour d'antan. ✝️ il regrette sa vie passée, à errer dans la foule, à défendre la justice alors qu'il est le corrompu de cette enfant. à rejoindre la femme dans cette maison de poupée parfaite, à attendre la nuit pour la voir arriver. ✝️ alors il a les mains qui tremblent, les tempes qui suintent de sueur et le visage teinté de crasse. il se cache derrière la poussière, au-delà de paroles en l'air et de mensonges désespérés. comme un brigand, comme un homme qui sait ses péchés. ✝️ il a la tentation devant ses yeux, le plaisir auquel il veut céder depuis tant d'années, depuis que les courbes se dessinaient sur son corps d'autrefois. il a la rage de la serrer contre lui, elle, l'enfant seule. ✝️ et partout où il va, elle est là. elle l'obsède, l'amène et lui se démène pour ne pas céder à son corps, céder à ses pulsions. des pulsions qui le ravagent comme un océan qui se fracassent contre les rochers. comme son cœur qui se cogne, encore et encore, contre son torse couvert de sueur et son corps qui se jette contre ses reins emplis de désirs.  ✝️ il souffre. il souffre à l'image du malade qui veut vivre, à l'image du pauvre qui veut l'argent. il se sent hanté, dépassé par cette envie qui devient besoin. ce besoin charnel de l'avoir quelque part, près de lui. ce besoin de la voir, partout où il va. ✝️ comme un fou, comme un malade, comme un malheureux, comme un désespéré, comme un regret, il est l'obnubilé.
behind the screen
ton pseudo : the road. ✝️ âge : dix-neuf ans. ✝️ pays : france. ✝️ fréquence de connexion : quotidienne. ✝️ comment t'es arrivé ici ? : j'y suis déjà, voyons. ✝️ un commentaire ? :   .
©️ all right awatg

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Braam Verheague
a walk among the graves + shades of cool
MESSAGES : 52
INSCRIPTION : 11/06/2015
CRÉDITS : pathos.
DISPONIBILITÉ RP : disponible. (1/2)
LOCALISATION : les paysages qui défilent, les forêts qui s'étendent à perte de vue et les villes dévastées où tout n'est que ruines et débris.

MessageSujet: Re: as the rain puts a tear in his eye. (braam) Jeu 11 Juin - 11:44


a story to tell


He takes her in his arms and he doesn't know why
But he thinks that he begins to see

Il y avait cette infâme mélodie au creux de son torse, parsemée par son souffle coupé. Cette enivrante odeur qui hantait ses pensées et ce regard d'innocence qui agitait son cœur. Comme une danse qui s'accrocherait près de ses reins, qui suspendrait son corps dans le vide et le ferait s'oublier quelques secondes. Il y avait ce visage qui flottait dans ses pensées et cette douce voix qui murmurait à son oreille. Les jolis mots d'une demoiselle qui s'évadaient et transperçaient sa sinistre âme. Et il y avait les couleurs qui teintaient la pièce en un tableau sombre. Les flammes des bougies qui scintillaient dans les airs, comme un ouragan dans les hanches. Avec ce rouge empli de passion et ce noir désespoir, elle était partout. Il y avait devant ses yeux les grandes courbes dessinées d'une femme qui n'était pas sienne. D'un désir enfui qu'il cherchait à faire taire au fond de ses pensées, de son esprit gouverné par sa reine des ténèbres. Il y avait la chaleur qui émanait de son corps et le faisait s'agiter de tout son long, mais ce n'était pas sous ce soleil que son cœur voulait se réchauffer. Il brûlait de son amour, de son toucher et de ses maux. Il brûlait d'entendre son souffle, enfuie dans sa nuque, de sentir son arôme divin envahir ses poumons et sombrer dans ses fantasmes de pécheur. Il y avait pourtant devant ses yeux de jolies courbes, une dame qui brûlait de passion pour ce corps meurtri qui était le sien. Et ses lèvres qui vinrent se poser contre les siennes en un baiser ardent, dont les flammes allèrent lécher son cœur. Il y avait pourtant en lui quelque chose d'éteint. Comme si l'incendie qui le consumait était contrôlable, lent, presque mort. Comme s'il y avait quelque chose de destructeur, quelque chose de ravageur, d'intense, qui contenait ce feu. Il y avait un déplaisir dans cette passion, une envie de recracher ses tripes et de s'enfuir vers l'horizon pour cesser d'étouffer. Elle était belle, pourtant. Elle correspondait à tout ce qu'il avait toujours voulu ; autrefois. Avec ses baisers divins, ce regard de braise et cette chaleur si forte qui s'échappait de chaque parcelle de sa peau, il arrivait à résister. Mieux encore, il arrivait à s'y désintéresser.
Comme un fou las de jouer, comme un loup fatigué de chasser, il cessa cet horrible jeu qu'était l'oubli. Il ne pouvait pas continuer plus longtemps ; les règles lui étaient trop injustes, le jeu lui était trop dur à gagner. Il ne pouvait pas lui résister, pas à elle. Pas à sa peau si douce, à ses caresses si innocents, à son regard si frêle et son arôme teintée de maladresse. « C'était parfait. » avait-elle lâché en un soupir. Elle avait le regard plongé dans le vide, comme si elle était restée aux secondes qui avaient précédé cette fin précipitée. Tout son opposé. Lui avait les mains crasseuses, le visage empli de crasses, de pourritures. Il y avait le dégout qui imprégnait son visage triste et cette odeur de femme qu'il méprisait ardemment. Il ne voulait pas d'elle, il n'en voulait plus. Il n'en avait jamais voulu, ne souhaitant que relâcher l'infâme pression qui écrasait son torse. Il avait perdu, une énième fois, à ce combat. « Je m'en vais. » Il lui avait jeté des regards méprisants à tant de reprises, mais il lui était presque reconnaissant de ne pas être à la hauteur de ses attentes. Aucune n'était à la hauteur de ses attentes. À chaque fois, il s'en allait. Le corps vide, le cœur amer, l'esprit agité. À chaque fois, il s'imaginait dans ses bras, avec ses lèvres contre les siennes. Elles devaient être si douces, si tendres, si parfaites. Il voulait savoir. Il devait le savoir. Y goûter pour y sombrer. Y goûter, y céder. La tentation avait été partout autour de lui ces derniers temps. Elle avait d'abord été dîner dans une si jolie robe et cette innocence gravée dans ce visage de jeune demoiselle. Il y avait songé tout le long de cet odieux ébat, de son horrible performance et face à cette immonde femme, il n'était pas parvenu à l'oublier.
Il y avait le bruit de ses pas qui frôlaient le plancher, lentement, comme pour ne pas le réveiller, lorsqu'elle venait le rejoindre. Il y avait son parfum d'enfance, à la fois innocent et provocateur, comme si elle cherchait à le convaincre de l'enlacer, encore et encore. Il y avait ses draps qui glissaient lentement de son lit alors qu'elle venait s'immiscer dans son intimité. C'en était trop à supporter, à contenir en lui. Il explosait à chacun des instants. Il exposait lorsque son regard croisait le sien. Il explosait lorsque son parfum flottait dans les airs. Lorsqu'elle passait ses bras autour de sa taille. Lorsqu'elle lui parlait de ses cauchemars. Il explosait lorsqu'elle était là. Tout en lui explosait. Il la désirait d'un désir ardent, charnel, maladif. Il la désirait d'une passion qui le brûlait, qui le consumait comme un incendie. Comme les flammes qui sillonnaient son cœur de pécheur. Il la désirait purement.  

© all right awatg

_________________

dark paradise

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sigyn Björck
a walk among the graves + shades of cool
MESSAGES : 26
INSCRIPTION : 10/06/2015
CRÉDITS : arwene
DISPONIBILITÉ RP : (0/2) braam + toi?
LOCALISATION : personne. avec lui seulement. c'est ce qu'elle a besoin.

MessageSujet: Re: as the rain puts a tear in his eye. (braam) Jeu 11 Juin - 11:50

Oh mon oncle
Viens me protéger

_________________

heart of gold
Is there not enough to use your love for me to get past the things because you envy and hate and the fires that they breathe . you say you looked on small can't understand why you don't have it all. but you don't know how to fight for your belief and your aims. i just wanna do right by you, forget what has changed. 'coz nothing has changed.©️ all right awatg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Braam Verheague
a walk among the graves + shades of cool
MESSAGES : 52
INSCRIPTION : 11/06/2015
CRÉDITS : pathos.
DISPONIBILITÉ RP : disponible. (1/2)
LOCALISATION : les paysages qui défilent, les forêts qui s'étendent à perte de vue et les villes dévastées où tout n'est que ruines et débris.

MessageSujet: Re: as the rain puts a tear in his eye. (braam) Jeu 11 Juin - 12:07

OH, TOI.

_________________

dark paradise

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Anka Eide
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 58
INSCRIPTION : 09/06/2015
CRÉDITS : blomkvist
DISPONIBILITÉ RP : dispo (1/2) lenke + ?
LOCALISATION : prison. gorge enserrée, poignets liés. parmi les sauvages, elle règne.

MessageSujet: Re: as the rain puts a tear in his eye. (braam) Jeu 11 Juin - 12:09

Je pose ma jalousie par ici, parce que ta plume est folle , que voila, c'est injuste d'avoir deux personnages aussi beaux

_________________
    INFERNO
    △ I know everything you don’t want me to. I wish you’d hold me when I turn my back. The less I give the more I get back. Your hands can heal, your hands can bruise. I don’t have a choice but I’d still choose you. I don’t love you but I always will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Braam Verheague
a walk among the graves + shades of cool
MESSAGES : 52
INSCRIPTION : 11/06/2015
CRÉDITS : pathos.
DISPONIBILITÉ RP : disponible. (1/2)
LOCALISATION : les paysages qui défilent, les forêts qui s'étendent à perte de vue et les villes dévastées où tout n'est que ruines et débris.

MessageSujet: Re: as the rain puts a tear in his eye. (braam) Jeu 11 Juin - 12:12

et la tienne est tout aussi belle.

_________________

dark paradise

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sigyn Björck
a walk among the graves + shades of cool
MESSAGES : 26
INSCRIPTION : 10/06/2015
CRÉDITS : arwene
DISPONIBILITÉ RP : (0/2) braam + toi?
LOCALISATION : personne. avec lui seulement. c'est ce qu'elle a besoin.

MessageSujet: Re: as the rain puts a tear in his eye. (braam) Jeu 11 Juin - 12:52

DE LA TUERIE c'est tout. CEY BÔ et t'es bô aussi mon oncle

_________________

heart of gold
Is there not enough to use your love for me to get past the things because you envy and hate and the fires that they breathe . you say you looked on small can't understand why you don't have it all. but you don't know how to fight for your belief and your aims. i just wanna do right by you, forget what has changed. 'coz nothing has changed.©️ all right awatg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: as the rain puts a tear in his eye. (braam)

Revenir en haut Aller en bas

as the rain puts a tear in his eye. (braam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» HéraultPrivé de logement, le jeune couple montpelliérain attend un bébé dans une voiture
» Les Musicales de Normandie.
» Bonne Samedi
» Bonne Lundi
» Bloody murder we will scream, Merlin will set you up to tear me open [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✝ A WALK AMONG THE GRAVES  :: AU-DELÀ DES PORTES DE L'ENFER-