FERMETURE DÉFINITIVE DU FORUM À COMPTER DU 25/07.

Partagez|

Agatha + ashes to ashes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 13:10


agatha harper
Nom : Harper, un nom de famille très commun, sans aucune originalité, sans aucune fantaisie. le joueur de harpe qui improvise sa partition. ✝️ Prénom : Agatha, mais autrefois on l'appelait autrement, un nom qu'elle préfère oublier, qui ne sert plus à rien aujourd'hui. ✝️ Âge : trente trois ans, l'âge où elle aurait dû se poser, entrer dans les convenances de la société. ✝️ date et lieu de naissance : le neuf décembre à New York, la ville et l'état. ✝️ vos origines : américaines, elle n'a toujours connu que l'Amérique. ✝️ Ancien métier : légiste, elle était aux premières loges quand tout a commencé. ✝️ Métier actuel : elle a étendu son métier à médecin, soignant les blessés de son groupe et s'adonne également à quelques expériences sur rôdeurs ou personnes en passe d'être rôdeur. ✝️ Orientation sexuelle : hétérosexuelle. ✝️ Statut matrimonial : elle a été fiancée mais aujourd'hui elle n'est plus rien. ✝️ Localisation : quelque part, dans la forêt. ✝️ Caractère : calme, rancunière, à l'écoute, réfléchie, têtue, intelligente, franche, bornée, maniaque, secrète, silencieuse, taciturne, organisée. ✝️ groupe : taste of blood.
about you
 elle est gauchère. ✝️ elle se mord le pouce quand elle doit réfléchir, toujours le pouce gauche. ✝️ elle est végétarienne. ✝️ elle possède le Glock, celui de son fiancé, mais elle ne s'en ai jamais servi. ✝️ elle préfère de loin les scalpels et autres bistouris. ✝️ elle est devenue complètement obsédée des zombies et est persuadée d'arriver à comprendre ce qu'il se passe. ✝️ elle compte tous les jours le stock de médicaments et vérifie qu'il ne manque pas la moindre pilule. ✝️ elle fume occasionnellement, même si c'est devenu encore plus difficile de fumer. ✝️ elle qui avait été quelqu'un de très social devient particulièrement paranoïaque. ✝️ "l'homme est un loup pour l'homme", cette locution latine n'a jamais été aussi vraie à ses yeux. ✝️ son véritable prénom est Margaret. ✝️ comme effet personnel, elle ne garde qu'un seul livre, La Tempête de Shakespeare. ✝️ Ca ne sert à rien, mais elle gardait son téléphone portable mais ça fait très longtemps qu'elle n'a plus de batterie. ✝️ elle a des bases d'autodéfense grâce à son fiancé. ✝️ elle garde leurs bagues de fiançailles autour du cou. ✝️ cela fait longtemps qu'elle n'a pas bien dormi. ✝️ elle n'hésite pas à faire des expériences sur les rôdeurs, les disséquant à l'abri des regards. ✝️ elle ne fait pas parti des éclaireurs mais elle aime bien parfois quitter la forêt et se rappeler qu'il y a un monde derrière les arbres. ✝️ l'hygiène n'est pas génial mais ça ne l'empêche pas d'opérer s'il le faut. ✝️ elle est maniaque et continue à se laver les mains plusieurs fois par jour. ✝️ elle se demande souvent comment s'en ont sorti ses grands parents à New York. ✝️ elle n'est pas convaincu qu'il y aura un retour à la normal. ✝️ elle n'a jamais été pour la violence mais il faut avouer que ça résout bien des choses.
behind the screen
ton pseudo : sayo. ✝️ âge : trop vieille... ✝️ pays : hexagone. ✝️ fréquence de connexion : un maximum. ✝️ comment t'es arrivé ici ? : bazzart, je cherchais un forum TWD. ✝️ un commentaire ? : j'adore   .
©️ all right awatg

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 13:12


a story to tell




At the beginning

Il était une fois dans un pays pas imaginaire. Ce jour, le 9 Décembre, la pluie ne cesse de tomber depuis le début de la matinée sur la grosse pomme. Et bien que personne ne souhaitait mettre son nez dehors, la vie devait continuer comme tous les jours et malgré le temps, tous les américains, ces personnes lambda, vaquaient à leur occupation habituelle, aller au travail, conduire les enfants, faire les courses. Une vie comme une autre dans une ville comme une autre. Toutefois, cette journée ne s’était pas annoncée si banale pour une famille de la ville. Mary Harper, âgée d’environ 22 ans, avait été emmenée d’urgence à la maternité la plus proche. Le bébé qu’elle portait depuis 9 mois avait décidé de montrer le bout de son nez. Les contractions apparurent plutôt dans la matinée et elle avait été amenée le plus rapidement à l’hôpital. Après plusieurs heures de travail et de douleur pour Mary, le bébé arriva enfin. Les cris retentirent dans la salle de travail. Des larmes qui rassurèrent la mère, son enfant allait bien. Une fois lavé et emmailloté, les infirmières tendirent lui le bébé. C’était une petite fille. Une des infirmières demanda alors comment allait s’appeler la petite princesse. Mary annonça alors nonchalamment les prénoms choisis quelques semaines plus tôt. Elle avait opté pour Margaret Agatha Harper. Cela peut paraître étrange mais Mary n'était pas particulièrement ravie de cette naissance. En effet, la jeune femme était du genre volage et pas du tout enjouée par l’idée de devenir mère. Elle préférait de loin papillonner d’homme en homme et surtout elle ne tenait pas à devenir mère. Mais raté, Mary était tombée enceinte et sa famille refusa qu’elle avorte, elle devait assumer ses choix et avoir un enfant faisait parti des « dommages collatéraux » et elle devrait faire avec. Toutefois quatre ans après la naissance de Margaret, Mary décida de reprendre sa vie d’avant et abandonna alors sa fille, la laissant chez ses grands parents plutôt qu'à un orphelinat. Toutefois avant de s’en aller, elle lui promit qu’un jour elle reviendrait la chercher, un jour qui finalement n’arriva jamais…

Depuis ce jour Margaret vit seule avec ses grands parents. Pas spécialement riches, même plutôt l’inverse, ils vivaient dans les vieux quartiers assez éloignés du centre de New York. D’origine britannique, la petite famille habitait dans un semblant de quartier anglais, au même titre que Chinatown ou le quartier des Italiens. A cette époque, très naïve, Margaret attendait que sa mère revienne bien que ses grands parents lui expliquèrent qu’il y avait très peu de chance qu’elle revienne. Mais avec le temps qui passait et sans avoir la moindre nouvelle de sa mère, Margaret finit par abandonner l’idée de la revoir un jour. Les années qui passèrent firent disparaitre de plus en plus le visage de celle qui lui avait donné la vie et la jeune New Yorkaise ne s’en trouvait pas spécialement triste. Elle ne l’avait jamais connu et son éducation, tout ce qu’on lui a appris, venait de ses grands parents, principalement de son grand père qu’elle vénérait plus que tout.

La vie de Margaret, en dépits du fait qu'elle n'avait pas de parents comme les autres enfants de sa classe, fut tout à fait normale et heureuse. Bien que l'argent ne coulait pas à flot, Margaret ne se considérait pas comme quelqu'un de malheureux. Ses grands parents faisaient le maximum pour satisfaire ses besoins et pour pouvoir de temps en temps, lui faire plaisir. Avec une vie comme celle ci, on apprend très vite la valeur de l'argent et ses grands parents n'eurent jamais droit à un caprice de la part de leur petite fille. C'était une jeune fille très calme qui préférait avoir une carte d'abandonnement à la bibliothèque de New York plutôt que d'avoir les derniers jouets à la mode. Un comportement qui enchanta ses grands parents, sur tout pour le grand père de Margaret, William, qui avant était écrivain. Pas vraiment connu mais il avait toujours préféré écrire et lire plutôt que s'enfermer dans un bureau. C'était certainement à cause de ce mode de vie que la petite famille ne vivait pas sur l'or.

Quoiqu'il en soit cela n'empêcha en rien le fait que Margaret trouvait sa vie heureuse. La jeune fille était très studieuse, tout le contraire de sa mère. La petite fille rêvait déjà de travail à responsabilités, à être quelqu'un d'important mais surtout d'utile. Sociale et altruiste, la jeune New Yorkaise n'avait pas de mal à se faire des amis. Mais la vie réserve toujours sont lot d'amis, d'amours et d'emmerdes. C'est pour ça qu'on a inventé l'adolescence. Margaret n'était pas spécialement rebelle, enfin avec sa famille du moins, car sous ses airs calmes, la personnalité de la petite Harper se forgeait peu à peu. Mais au fil que les années passaient, une autre chose s'accapara de l'esprit de la jeune fille. Elle devait savoir ce qu'elle allait faire de sa vie, ce qu'elle allait faire plus tard. Ne pouvant évidemment pas s'inscrire dans les écoles les plus prestigieuses, Margaret fut contrainte, après avoir obtenu son High School Diploma, d'aller à la faculté de New York. C'est un choix que la jeune fille accepta, ses grands parents n'auraient jamais eu les moyens de payer la scolarité de leur petite fille si elle avait été dans une école privée comme Havard ou Yale. Quant au domaine choisi, la jeune fille opta pour la médecine. D'ordinaire elle idolâtrait tout ce qu'avait fait son grand père mais cette fois, Margaret se tourna vers ce qu'avait fait sa grande mère. Cette dernière avait été infirmière, cependant elle rêvait quant à elle d'être médecin. Ce n'est quand elle obtint sa septième année de médecine et qu'elle dût choisir sa spécialisation. Au début elle avait pensé prendre chirurgie ou une autre spécialisation qui permettrait d'aider au maximum les gens. C'était des spécialités intéressantes mais ce n'était pas ce qu'elle voulait vraiment faire. A la plus grande surprise de sa famille, son choix se porta sur la médecine légale. Au lieu de soigner les vivants, elle étudiait les morts pour comprendre ce qu'ils leur étaient arrivés, et aider ainsi les familles à savoir ce qu'il s'est passé. C'était ça ce qu'elle voulait faire vraiment.


I'm in love with a zombie


Ce choix de spécialité avait beaucoup surpris, voire même inquiétés les grands parents de Margaret. Médecin légiste, c'était glauque, malsain, ce n'était pas du tout l'univers qu'ils avaient imaginé pour leur petite fille. Et pourtant, rien ne put y faire, n'écoutant pas les avis de sa famille et de ses amis, Margaret s'inscrit en médecine légale et reprit les cours avec cette spécialisation. Durant cette période de ses études, Margaret opta pour pas mal de changement. Alors qu’elle devait trouver un stage pour obtenir son diplôme final, elle choisit de ne pas chercher dans les environs de New York, tous les étudiants de la fac se ruaient sur les morgues de la grosse pomme et la jeune femme savait qu’il valait mieux sortir de l’état pour avoir une chance de trouver un poste disponible. Evitant les trop gros états de la côte Est, comme la Pennsylvanie ou la Floride, Margaret se rabattit sur la Georgie et se retrouva à la morgue d’Atlanta.

Tout ces changements donnaient le tournis à ses grands parents, ils comprenaient de moins en moins leur petite fille qui avait choisi une vie bien étrange et qui maintenant se rendait dans un état « sauvage », pour eux la Georgie c’était des cowboys modernes, un peu comme au Texas ou ces autres états du centre. Mais Margaret assura à ses grands parents que la proximité de la Floride avait sortie la Georgie de ces préjugés et que tout se passerait bien. Et puis, avec ses études à rallonge, elle commençait un peu à en avoir marre de devoir rester chez papi, mamie. Ce qu’elle voulait en partant à Atlanta, c’était aussi son indépendance. La jeune femme prit donc l’avion, destination sa nouvelle vie dans le sud du pays. Elle prit ses cours dans la capitale de l’état mais surtout elle put commencer son équivalent d’internat à la morgue de la ville. Appréciant de plus en plus son travail, ce qui pouvait être très bizarre, Margaret passa d’excellentes années à Atlanta et lorsqu’elle obtenu enfin son diplôme de médecin légiste, et qu’elle prêta serment, le directeur de la morgue où elle travaillait décida de l’embaucher, l’empêchant toutefois de pouvoir revenir à New York. Mais finalement, cette opportunité était parfaite pour la jeune femme. Surtout que durant son internat, elle se fit des amis mais elle rencontra surtout son fiancé, Jonathan Harper, un jeune policier qui était passé une fois passé à la morgue pour une affaire sur laquelle il enquêtait. Au début, l’étudiante ne voulait pas mélanger travail et vie privée avec le jeune homme, mais il lui plaisait vraiment et il était devenu de plus en plus difficile de lui résister. Ils ne mirent pas longtemps à emménager ensemble et de savoir que la New Yorkaise restait à Atlanta remplit de joie Jonathan. Une vie heureuse, bien que lugubre avec leur métier respectif, leur tendait les bras, enfin ça c’était avant…

Lorsque le jour funèbre arriva et que les morts se relevaient, comme ce qu’annonçait le jugement dernier, Margaret était malheureusement aux premières loges pour assister à la fin de l’humanité. La morgue, le seul endroit dans Atlanta, à part le cimetière, où il y a beaucoup plus de personnes décédées que vivantes dans les couloirs. Le phénomène de zombie apparaissait doucement et sur le coup, beaucoup croyait à un canular. Jusqu’à ce qu’ils virent… La lumière blanche illuminait la pièce. Les murs étaient également recouverts d’un blanc immaculé, un choix de couleur que l’on pourrait trouver contestable vu ce qui se passait en ces lieux. La mort était présente partout dans ces couloirs et l’omniprésence du blanc en avait mis mal à l’aise plus d’un. Margaret était avec une de ses collègues, Tiffany Kane, une femme d’une quarantaine d’années, un peu replète. Avoir eu 3 enfants ne l’avait surement pas aidé à garder la ligne. Au centre de la pièce, on pouvait trouver une table de dissection, un cadavre allonger dessus. Des blessures surprenantes étaient parsemées sur tout le corps et la cause du décès était très étrange. La jeune femme préparait soigneusement son matériel, s’assurant que tout était bien nettoyé et prêt pour l’autopsie. Tiffany s’approcha du corps « alors, dis nous ce qui t’es arrivé. ». Cette phrase aurait pu faire sourire Margaret si la seconde d’après n’était pas accompagnée d’un hurlement terrible. La médecin se retourna et elle vit l’horreur. Le mort s’était relevé et s’était jeté au cou de sa collègue. Arrachant sa peau, la dévorant sans pitié. Margaret ne put s’empêcher d’hurler devant cette horreur. Instinctivement, sans réfléchir, la jeune femme se précipita vers la porte et courant dans le couloir. Son cœur battait la chamade, les larmes gagnaient ses yeux sans pouvoir en sortir. Dans les couloirs, les cris raisonnèrent de partout, les médecins et assistants se ruaient tous vers les sorties, espérant tous pouvoir échapper à cette horreur.

Les rues de la ville ne semblaient guère mieux. C’était comme si la fin du monde était arrivée. Tous crier, hurler. C’était l’anarchie, le chaos. Au hasard des rues, Margaret réussit à retrouver Jonathan, affolé et blessé. « Mag, il faut qu’on quitte la ville ! » La fuite semblait être la meilleure solution, les morts se jetaient sur les vivants, c’était comme si rien ne pouvait les arrêter. Jonathan et Margaret se dépêchèrent de rejoindre leur appartement afin de prendre quelques affaires nécessaires. En passant par des petites ruelles, ils finirent par arriver chez eux sans encombre. Ils étaient presque arriver devant leur porte qu’un zombie se jeta sur Jonathan. Il se débattit comme il put, se faisant griffer, se tortillant dans tous les sens. Un coup de feu finit par partir. La tête du zombie éclata, rependant son contenu non loin du reste du corps. Margaret dût se retenir de vomir mais c’était surtout l’état de son petit ami qui la préoccupait plus que tout autre chose. Il saignait énormément, le mort l’avait mordu à de multiples reprises, lui arrachant de nombreux morceaux de peau. C’était recouvert de sang que Jonathan ressortait de cet affrontement. Horrifiée, Margaret ne sut quoi faire ni quoi dire. Elle aida son fiancé à entrer chez eux puis il se laissa doucement tomber sur le sol. La jeune femme appuya de toutes ses forces sur les blessures les plus importantes. Mais rien n’y faisait, la vie s’évaporait petit à petit du corps de Jonathan. Et face à cela, Margaret se retrouva impuissante. Il ne fallut pas longtemps pour que le policier décède. Avant de mourir, il supplia sa fiancée de mettre un terme à ce cauchemar, qu’il ne se transforme pas en ces monstres qui le séparaient à jamais de celle qu’il aimait. La jeune femme attrapa le pistolet que lui tendait le policier. Son seul but, lui tirer à la tête pour détruire son cerveau, c’était le seul moyen d’empêcher son coming out de cadavre, enfin ça c’est ce que tout le monde disait. La main tremblante, à peine habituée à tenir une arme, Margaret posa le canon du pistolet sur la tempe de Jonathan. Les yeux de la jeune femme s’embuaient de larmes avant de couler à flot sur ses joues. Elle n’y arriverait pas, elle ne pouvait pas. Sachant que le temps jouait contre elle, la jeune femme finit par reprendre ses esprits. Elle se précipita dans la chambre et attrapa deux gros sacs et se rendit dans la cuisine. Boites de conserve, bouteilles d’eau, tout ce qui ne se périmait pas rapidement se retrouvait dans un des sacs. Instinct de survie, faut manger d’abord. Un autre instinct anima Margaret, celui du médecin. Elle alla alors dans la salle de bain et dans le sac restant, elle y déposa tous les médicaments qu’elle avait en stock. Maintenant elle ne pouvait plus rester là. Chargée de ses sacs, gardant le pistolet avec elle, Margaret prit le chemin pour sortir de son appartement, de son immeuble et peut être même de cette ville. Mais avant tout ça, en passant devant le corps inerte de son fiancé, elle s’arrêta pour le regarder une dernière fois et murmura avant de s’engouffrer dans la cage d’escalier. « je suis désolée… »


Forever after


Se cacher de cet enfer. C’était le premier réflexe humain qu’eut Margaret. Elle essaya de trouver refuge dans des ruelles étroites avant de s’intéresser aux toits des immeubles. Elle attendit que la nuit passe et que la panique des premières heures se dissipe. Mais la jeune femme était lucide, rester dans cette ville était de la folie, peut être qu’ailleurs, il y aurait un endroit meilleur, peut être que cette catastrophe n’avait pas touché tout le pays ou même simplement l’état. Il y avait peut être un espoir, quelque part… Mais une chose était sûr, ce n’était pas en rester perchée sur son toit que Margaret allait trouver quoique ce soit. De son perchoir, la médecin avait vu sur une pharmacie juste en bas. La vitrine avait été cassée, elle pourrait entrer à l’intérieur sans attirer l’attention des zombies. De toute façon, elle ne pouvait pas rester là. Prudemment, la jeune femme descendit les différents étages, faisant le moins de bruit possible. Une fois arrivée dehors, elle se dépêcha de travers la rue, vérifiant qu’aucun zombie ne trainait par là. La voie était libre, c’était comme si cette partie de la ville était déserte, abandonnée de toute vie. Enfin presque. C’était comme si un ouragan était entré dans la pharmacie. Des boites de médicaments étaient jetés par terre, ça et là. Margaret ouvrit son sac et commença à faire le tri dans les boites quand elle entendit des bruits de pas effrénés. « c’est ma pharmacie connasse, casse toi de là ! » Margaret leva alors doucement les yeux. Un homme d’une trentaine d’années, plutôt grand et avec quelques kilos en trop, tenait un révolver qu’il pointait vers la jeune femme. Cette dernière leva alors les mains et se redressa. Elle essaya de garder son calme, voyant l’agitation de son interlocuteur. Observant l’homme, Margaret remarqua la boite de médicaments qu’il tenait à la main, le nom était visible. En fronçant les sourcils, elle osa alors demander. « vous avez un enfant malade ? » La surprise se dessina sur le visage de l’homme. Il regarda la boite puis la jeune femme, ne sachant quoi répondre sur le coup. Il fit alors de grand geste avec son bras, celui armé histoire de mettre un peu plus de suspense au cas où une balle partirait, mais ça c’est qu’un détail… « Non, non on a pas d'enfant mais on a un vieux avec des problèmes de tension, pourquoi ? Vous êtes médecin peut être ? » Margaret sourit et hocha la tête. Bah oui elle était médecin et ce qu’il avait pris était un médicament pour baisser la fièvre des enfants, le dosage étant bien plus faible que celui utilisé pour un adulte. L’homme déglutit, regardant le dos de la boite, il lut à mi voix la description, ne comprenant pas la moitié des mots employés. Margaret en profita pour aller chercher une boite de médicament pour réguler la tension, prenant un stylo sur le comptoir afin de noter les bons dosages, et elle tendit la boite à l’homme qui devait se sentir bien bête. « une pilule par jour matin ou soir, pas les deux. Et gardez la boite pour votre prochain… raid… » Margaret laissa alors son interlocuteur incrédule et commença alors son propre inventaire. Médicaments pour mal de crâne, de gorge, contre les problèmes de tensions, de cœur, d’articulation, sans oublier de l’alcool pour désinfecter, des pansements, des compresses, du coton, des antibiotiques. Un véritable arsenal de la santé. Une fois son sac rempli, la jeune femme estima qu’il était temps pour elle de partir. Elle était d’ailleurs étonnée que l’homme fût toujours là et ils se dirigèrent tout deux vers la sortie, vérifiant qu’aucun zombie ne trainait là. D’une voix hésitante, l’homme lui demanda si elle ne voulait pas venir avec lui, un médecin ça peut toujours être utile… Margaret hocha la tête, non d’autres personnes devaient également être encore vivante et comme il l’avait dit, un médecin ça pouvait toujours être utile. Il lui demanda alors au moins son nom, voulant savoir qui avait sauvé un gars de son groupe. Après un silence, sans savoir vraiment pourquoi, Margaret répondit « Agatha. »

C’était sans encombre que la jeune femme se retrouva en dehors de la ville, laissant derrière elle les immenses tours et tous ces horribles créatures. Tout le long de la route, la jeune femme se demanda pourquoi elle avait dit ça, pourquoi son véritable nom n’était pas sorti, pourquoi elle n’arrivait plus à le dire. Toutefois Agatha se refusa de trop se triturer la tête. Le monde avait changé et elle avait d’autres chats à fouetter que de trouver une explication rationnelle à son attitude irrationnelle. Elle finit cependant par opter qu’avec cette nouvelle vie, ce nouveau monde, il lui fallait une nouvelle personne. Ca peut paraître schizophrène mais elle savait qu’elle devait abandonner sa vie et donc abandonner son nom. Agatha marcha pendant plusieurs jours, dans la solitude la plus totale ou presque. Croisant quelques groupes de survivants, la jeune femme ne s’intéresse qu’aux malades et à laisser des médicaments si besoin est. Lorsqu’une personne était malade et qu’elle devait reprendre sa route, elle lui laissait quelques médicaments mais rien de bien exceptionnel, d’autres personnes pourraient également en avoir besoin. Cette errance, cette vie de médecin itinérant fonctionna pendant quelques temps. Croisant quelques rôdeurs, c’était comme ça qu’on les appelait maintenant, mais aussi quelques solitaires qui comme elle voulait rester seule. Enfin elle, elle ne resta pas longtemps. Après plusieurs jours à marcher dans la forêt, Agatha tomba sur un groupe. Un membre était blessé, pissant le sang comme pas permis. Sans réfléchir, elle déposa son sac et s’avançant vers le groupe qui la mit en joue, lui demandant de se mettre à l’écart. Elle s’arrêta en montrant son sac « J’ai de l’alcool et des compresses et lui, il va y rester dans pas longtemps. On fait le calcul pour savoir dans combien il crève ou je le soigne maintenant ? » Elle pouvait aussi très bien faire demi tour et continuait sa route. Mais sous surveillance, elle put soigner l’homme et ils ne mirent pas longtemps à se dire qu’un médecin peut toujours être très utile. Des pharmacies, il n’y en avait pas à tous les coins de rue mais des rôdeurs, ce n’était pas ce qui manquait. Seule en possession d’un Glock avec quelques balles seulement, la jeune femme fit rapidement le calcul. Et en se posant dans ce groupe, Agatha pourrait peut être faire ce qu’elle fait de mieux, comprendre ce qu’il se passe, en ouvrant quelques cadavres…
© all right awatg
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lenke Dezso
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 557
INSCRIPTION : 05/04/2015
CRÉDITS : babine
DISPONIBILITÉ RP : (0/2) desmond + anka + balty + sully + andy.
LOCALISATION : la prison avec les fous. avec la reine au regard de feu, aux mains fragiles. au visage parfait. son obsession. son fantasme. son bras droit.

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 13:31

Oh la belle Dormer, c'est vraiment un choix de malade.
Je te souhaite la bienvenue sur AWATG et bonne chance pour ta fiche

_________________

we were born to die
Don't make me sad, don't make me cry sometimes love is not enough and the road gets tough i don't know why. Keep making me laugh, let's go get high The road is long, we carry on. Try to have fun in the meantime ©️ all right awat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 13:37

Mads, je meurs
Merci, je vais essayer de faire ma fiche au plus vite !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lenke Dezso
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 557
INSCRIPTION : 05/04/2015
CRÉDITS : babine
DISPONIBILITÉ RP : (0/2) desmond + anka + balty + sully + andy.
LOCALISATION : la prison avec les fous. avec la reine au regard de feu, aux mains fragiles. au visage parfait. son obsession. son fantasme. son bras droit.

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 13:38

Je te ferai le bouche à bouche pour te tenir en vie

_________________

we were born to die
Don't make me sad, don't make me cry sometimes love is not enough and the road gets tough i don't know why. Keep making me laugh, let's go get high The road is long, we carry on. Try to have fun in the meantime ©️ all right awat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 14:12

Attention je retiens
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lenke Dezso
a walk among the graves + red right hand
MESSAGES : 557
INSCRIPTION : 05/04/2015
CRÉDITS : babine
DISPONIBILITÉ RP : (0/2) desmond + anka + balty + sully + andy.
LOCALISATION : la prison avec les fous. avec la reine au regard de feu, aux mains fragiles. au visage parfait. son obsession. son fantasme. son bras droit.

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 14:16


_________________

we were born to die
Don't make me sad, don't make me cry sometimes love is not enough and the road gets tough i don't know why. Keep making me laugh, let's go get high The road is long, we carry on. Try to have fun in the meantime ©️ all right awat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Snezhana Warne
a walk among the graves + funnel of love
MESSAGES : 94
INSCRIPTION : 12/04/2015
CRÉDITS : a: ϟ SWAN
DISPONIBILITÉ RP : indisponible (2/2)
LOCALISATION : entre les murs austères et puant encore l'espoir d'une église

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 14:30

Ton métier... Natalie est très jolie aussi
Bienvenue et bon courage pour ta fiche

_________________
The stars, the moon, they have all been blown out. You left me in the dark. No dawn, no day, I'm always in this twilight, in the shadow of your heart. And in the dark, I can hear your heartbeat, but then it stopped, and I was in the darkness. So darkness I became. ©️ all right awatg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Calvin Marshall
a walk among the graves + funnel of love
MESSAGES : 62
INSCRIPTION : 15/06/2015
CRÉDITS : ruines (avatar)
DISPONIBILITÉ RP : full. (0/2)
LOCALISATION : l'église et ses alentours.

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 14:32

Viens donc à l'église, on va faire de belles choses toi et moi.
Bienvenue sur le forum.

_________________

Calvin Marshall
~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 14:56

Lenke >

Snezhana > Jessica Lange, c'est la première fois que je la vois sur un forum, je fonds

Calvin > putain, ton incitation est trop tentante, même si la profanation c'est mal
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 15:25

DORMER j'ai hésité à la prendre en m'inscrivant je ne peux qu'approuver cet excellent choix Bienvenue parmi les morts-vivants et bon courage pour ta fichounette
Je plussoie Calvin, rejoins nous à l'église
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 15:54

Tu as déjà fais un excellent choix avec Alba
J'ai hésité mais comme tu es déjà le médecin de l'église, faut varier les plaisirs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sterre Vujicevic
a walk among the graves + funnel of love
MESSAGES : 269
INSCRIPTION : 12/04/2015
CRÉDITS : pathos.
DISPONIBILITÉ RP : disponible. (2/2)
LOCALISATION : les routes pavées, les rues désertes, les bois secs, mais par dessus tout, la triste église de greenville et son immonde cimetière.

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 16:10

Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche. Si tu as des questions, n'hésite pas. Dormer est un excellent choix d'avatar, elle est tellement belle cette femme. Bon, par contre, Taste of Blood, c'est super nul. Ils sont méchants et pas beaux alors que nous, les Funnel of Love, on est pleins d'amour. Arrow Et on a de beaux mâles pour les jolies dames comme toi. En tout cas j'ai hâte de voir ce que tu vas faire de ce personnage et j'espère que tu te plairas parmi nous.

_________________

LOOKING FOR A MIRACLE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 16:22

Haha bandes de méchants, comme je peux résister si les admins s'y mettent aussi maintenant j'avoue Funnel of love était mon premier choix mais comme il y a déjà un médecin, j'ai préféré changer de groupe pour diversifier un peu mais je vous aime quand même les gens
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sterre Vujicevic
a walk among the graves + funnel of love
MESSAGES : 269
INSCRIPTION : 12/04/2015
CRÉDITS : pathos.
DISPONIBILITÉ RP : disponible. (2/2)
LOCALISATION : les routes pavées, les rues désertes, les bois secs, mais par dessus tout, la triste église de greenville et son immonde cimetière.

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 16:25

Ah, je comprends. Et puis faut avouer, c'est plus drôle d'être chez les méchants que d'être chez les gentils.

_________________

LOOKING FOR A MIRACLE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 16:40

Ca dépend du personnage mais j'avoue que y a de quoi bien se défouler
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Evangeline Vaughn
a walk among the graves + shades of cool
MESSAGES : 220
INSCRIPTION : 05/04/2015
CRÉDITS : mars.
DISPONIBILITÉ RP : 1/3
LOCALISATION : les alentours de greenville depuis peu. elle erre. elle est ici et là. nulle part et partout à la fois.

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 17:29

ah mais dormer elle est juste tellement parfaite
bienvenue sur awatg, elle a l'air très prometteuse la belle harper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Malcolm McManus
a walk among the graves + funnel of love
MESSAGES : 112
INSCRIPTION : 12/06/2015
CRÉDITS : bismuth
DISPONIBILITÉ RP : busy (3/3) snezhana + sterre + leona + l'intrigue
LOCALISATION : quelque part près de l'Eglise.

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 19:48

Médecin légiste qui trifouille les rôdeurs, ça en jette ! Et puis Dormer en avatar, ça assure
Bienvenue parmi nous madame

_________________

The problem is, fairytales don't come true.


It's the nightmares that always seem to become the reality.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 20:38

Merci à vous deux
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sterre Vujicevic
a walk among the graves + funnel of love
MESSAGES : 269
INSCRIPTION : 12/04/2015
CRÉDITS : pathos.
DISPONIBILITÉ RP : disponible. (2/2)
LOCALISATION : les routes pavées, les rues désertes, les bois secs, mais par dessus tout, la triste église de greenville et son immonde cimetière.

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 22:28


bravo tu es validé
tu pourras bientôt jouer sur le fo
Quelle rapidité ! Ta fiche est parfaite, tant le personnage que la plume. Et Natalie Dormer correspond tellement bien au rôle. C'est avec plaisir que je te valide, bon jeu.

Bravo petit padawan, tu es maintenant validé et tu pourras venir te faire manger par les rôdeurs. Il y a pourtant quelques petits endroits que tu dois visiter pour faire un bon séjour parmi nous.

✝️ Pense d'abord à remplir correctement ton profil et à regarder le bottin des avatars pour vérifier si les parfaits admins n'ont pas oublié d'y ajouter ta tête. Aussi, va vérifier s'ils t'ont bien ajouté à l'annexe de ton groupe.
✝️ Tu peux passer dans la gestion du joueur, il y a des codes de signatures et quelques petits points qui pourront t'être utiles.
✝️ Pense à te créer une fiche de lien et de rp. Si tu as envie, il y a des fiches de post rp à disposition, sinon veille à ne pas déformer le forum. Ce n'est pas plus de 440px de largeur.
✝️ Si tu as le temps, laisse un petit commentaire sur PRD et bazzart de temps en temps pour faire venir de nouveaux membres Tu peux aussi voter sur le top-site toutes les deux heures.
✝️ Surtout amuse-toi comme un dingue sur le forum.

_________________

LOOKING FOR A MIRACLE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes Lun 22 Juin - 22:33

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Agatha + ashes to ashes

Revenir en haut Aller en bas

Agatha + ashes to ashes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ashes to Ashes {Emma Frost/Chloé, Amy de Lauro & Caitlyn Elioth}
» (F/LIBRE) KRISTEN BELL ≈ ashes to ashes, dust to dust.
» And into ashes all my Lust - Hyacinth
» (M/LIBRE) COLIN O'DONOGHUE ≈ king of the ashes.
» La série : "Les petits meurtres d'agatha christie"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✝ A WALK AMONG THE GRAVES  :: AU-DELÀ DES PORTES DE L'ENFER-